Interdiction d’une manifestation à Niamey contre la présence de Barkhane

5
Interdiction d'une manifestation à Niamey contre la présence de Barkhane
Interdiction d'une manifestation à Niamey contre la présence de Barkhane

Africa-Press – Niger. Les autorités nigériennes ont annoncé l’interdiction d’une manifestation contre la présence française prévue ce mercredi 17 Août, apprend-on.

Le maire e la ville de Niamey, capitale nigérienne, a interdit lundi la marche du Réseau panafricain pour la paix, la démocratie et le développement (REPPAD) prévu le 17 août 2022. pour protester contre la présence de la force Barkhane au Niger.

“La marche suivie d’un meeting que projette d’organiser le Réseau panafricain pour la paix, la démocratie et le développement (Reppad) le 17 août 2022, est interdite pour raisons sécuritaires, risque d’infiltrations et risque de troubles à l’ordre public”, a déclaré le Maire central de la capitale Niamey Oumarou dans un arrêté signé lundi soir.

Pour les organisations de la société civile, réunies autour du M62, la présence de la force française est illégale sur leur territoire.

« Considérant les multiples assassinats de nos populations civiles par la force Barkhane, chassée du Mali et illégalement présente sur notre territoire qu’elle estime conquis pour matérialiser son dessein funèbre de déstabilisation du Sahel, réitérons notre opposition à la présence militaire française dans notre pays et exigeons son départ immédiat», a estimé le M62.

Les organisateurs de la manifestation ont décidé de saisir la justice.

Cette marche intervient deux jours seulement après le retrait définitif de Barkhane du Mali après des mois de tensions avec la junte militaire au pouvoir.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Niger, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here