l’Etat à la reconquête de l’ouest

Africa-PressNiger. Le gouvernement nigérien tente de rassurer les populations de l’ouest du pays victime d’attaques terroristes. Niamey a organisé samedi, un forum pour la cohésion sociale et la réaffirmation de la présence de l’Etat à Ouallam, à l’ouest. Une semaine après l’attaque qui a coûte la vie à au moins 100 personnes à Tchouma Bangou et Zaroumadareye.

“Nous sommes venus évaluer et examiner avec vous la situation qui prévaut dans cette zone afin qu’elle reste cet espace de solidarité et de partage, de coexistence inter-communautaire qu’elle a toujours été entre nomades et agriculteurs, entre sédentaires et pasteurs, entre Djermas, Peuls, Tamachek et Arabes.”, a expliqué Alkache Alhada, le ministre nigérien de l’intérieur.

Les groupes djihadistes embrigadent à tour de bras depuis plusieurs années dans le Sahel en profitant des tensions communautaires existantes, particulièrement dans cette zone frontalière où les relations entre éleveurs nomades et agriculteurs sédentaires sont tendues notamment sur la question foncière.

“Dans le cas de notre pays, les foyers d’instabilité où ces actes sont commis ont tendance à se concentrer dans les zones périphériques et frontalières, où l’Etat est faible et peine à satisfaire aux besoins sociaux de base des populations mais aussi et surtout à leur besoin de justice, de protection et de paix.”, souligne Mahamadou Abou Tarka, President de la Haute Autorité de consolidation de la paix.

Les populations victimes de violences dénoncent l’inertie des pouvoirs publics, Niamey tente de reprendre la main et affirme son autorité. L’Etat “ne vous abandonnera pas et sera toujours à vos côtés”, a affirmé le ministre nigérien de l’intérieur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here