Le RINDH organise un atelier sous régional sur le thème de la lutte contre le terrorisme et le respect des Droits de l’Homme

4
Niamey : Le RINDH organise un atelier sous régional sur le thème de la lutte contre le terrorisme et le respect des Droits de l’Homme
Niamey : Le RINDH organise un atelier sous régional sur le thème de la lutte contre le terrorisme et le respect des Droits de l’Homme

Africa-PressNiger. Le Président de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH), Président en exercice du Réseau des Institutions Nationales de Droits de l’Homme (RINDH), Pr Khalid Ikhri a présidé, ce jeudi 10 juin 2021, la cérémonie d’ouverture d’un atelier sous régional de renforcement des capacités des membres du RINDH des pays membres du G5-Sahel sur la lutte contre le terrorisme en lien avec les droits humains.

Cet atelier, organisé en partenariat avec IDLO Niger, a pour thème «le monitoring de la lutte contre le terrorisme en lien avec le respect des Droits de l’Homme » et regroupe des Institutions Nationales des Droits de l’Homme (INDH).

A l’entame de cette cérémonie, le Président du RINDH, a tout d’abord fait observer une minute de silence pour le repos de l’âme des victimes de l’attaque terroriste de Solhan au Burkina Faso.

Pr Khalid Ikhri s’est, ensuite, réjoui de la tenue de cette rencontre de réflexion sur la promotion et la protection des Droits Humains au sein du G5-Sahel, avec ses frères du RINDH après un an de ralentissement de leurs activités imposé par la pandémie de la COVID-19.

Selon le Pr Khalid Ikhri, ‘’la détériorisation de la situation sécuritaire au sahel et les risques croissants en Afrique de l’ouest sont de plus en plus très préoccupants à la lumière des attaques terroristes qui continuent dans la région du Lac Tchad, du Mali, du Burkina Faso et du Niger’’.

‘’Cette situation a, non seulement, affecté les activités économiques des zones touchées, mais a également engendré des graves violations des droits humains dont entre autres les pertes massives en vies humaines, des atteintes à l’intégrité physique, des enlèvements surtout des femmes et des enfants, des viols, des atteintes aux biens publics et privés’’ a reconnu le Président de la CNDH.

Aussi, a-t-il indiqué, ‘’cette situation a favorisé le développement dans la sous-région de la criminalité transnationale organisée, y compris la migration irrégulière, et le trafic de drogue et d’arme. A tous ces défis, s’imposent donc une mutualisation des efforts entre les INDH en lien avec le respect des Droits Humains’’.

L’objectif recherché à travers la création de ce Réseau était non seulement d’accompagner les différents Etats du G5-Sahel dans la prévention et la lutte contre le terrorisme en lien avec le respect des Droits de l’Homme, mais aussi de concevoir et mettre en œuvre un programme intégrateur en matière des Droits Humains pour les INDH G5-Sahel.

‘’Cet atelier qui nous réunit ce jour à Niamey vient donc à point nommé en tant qu’INDH’’ a laissé entendre le Président Khalid Ikhiri.

‘’La promotion et la protection des Droits de l’Homme deviennent de plus en plus complexes dans ce contexte de montée des attaques terroristes, qui désormais changent non seulement de mode opératoire, mais de cible en s’attaquant directement aux populations civiles’’ a fait savoir le Pr Khalid Ikhri.

Auparavant, le secrétaire permanent RINDH-G5-Sahel, M. Mohamed Abdou Kaoua, et le Directeur pays d’IDLO Niger, M. Alhousseinou Moctar ont tour à tour pris la parole pour souhaiter la bienvenue aux participants venus des différents pays du G5-Sahel et faire un bref exposé de leurs institutions respectives.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here