Les syndicats de la Presse Indépendante dénoncent ‘’la nonchalance’’ observée dans le processus de signature de la convention collective

1
Niger : Les syndicats de la Presse Indépendante dénoncent ‘’la nonchalance’’ observée dans le processus de signature de la convention collective
Niger : Les syndicats de la Presse Indépendante dénoncent ‘’la nonchalance’’ observée dans le processus de signature de la convention collective

Africa-PressNiger. Dans une déclaration rendue publique, le 14 septembre 2021, le Collectif des Syndicats de la Presse Indépendante (CSPI) a dénoncé et condamné ‘’la nonchalance qui caractérise la démarche visant la signature du document portant convention collective de la presse au Niger.

Dans cette déclaration le collectif rappelle que ‘’la relance des pourparlers devant aboutir à la signature de la convention collective de la presse a légitiment suscité un réel espoir chez les acteurs des médias, notamment ceux de la presse indépendante longtemps entretenus dans une forme de clochardisation, sans précédent qui ne dit pas son nom du fait de l’absence d’un cadre juridique légal régissant les rapports entre employeurs et employés’’.

’’C’est pour, la toute première fois, depuis plus d’une médias, que la question relative à la convention collective a semblé attirer l’attention de l’exécutif lequel s’est volontairement proposé à arbitrer la suite du processus, convaincu, sans doute, de la nécessité de redonner à cette noble profession, qualifiée de 4éme pouvoir, ses lettres de noblesse en mettant notamment fin au désordre et à l’exploitation qui caractérisent le domaine’’ reconnait le collectif.

Cependant, ’’ depuis la mise en place du premier comité, initialement installé le 22 juillet, et la recomposition du dit comité à la date du 11 Aout 2021, avec pour mission de poursuivre les discussions en vue de l’adoption de la convention dans un délai maximal d’un mois, le processus n’a, jusque-là pas évolué d’un iota près de 2 mois après la déclaration porteuse d’espoir du Ministre de la communication’’ constatent les syndicats de la presse du Niger.

La déclaration rappelle, par ailleurs, que ‘’aucune réunion du comité n’a pu se tenir à cette date et les moyens nécessaires au fonctionnement du comité ne sont toujours pas libérés’’.

Face donc à cette situation, le collectif des syndicats de la presse indépendante ‘’dénonce et condamne avec force la nonchalance qui caractérise la démarche visant la signature du document portant convention collective de la presse pourtant considérée comme gage de sécurité pour les professionnels des médias’’.

Le collectif interpelle, à cet effet, le gouvernement quant à ‘’sa responsabilité de veiller à l’aboutissement de ce processus, conformément à ses engagements de servir de facilitateur à la signature de la convention’’.

Pour cela, il sollicite ‘’l’implication personnelle du Président de la République, Chef Suprême de l’administration dans le déblocage de cette situation qui n’a que trop duré’’.

Les syndicats de la presse appellent, enfin, ‘’les différentes parties prenantes à faire preuve de sacrifices et de bon sens pour faire prévaloir les seuls intérêts de la corporation’’ tout en invitant les professionnels des médias à ‘’plus de vigilance et à l’union sacrée pour faire échec aux manœuvres visant la liquidation de la presse au Niger’’.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here