Visite de travail du ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement au Maroc : Renforcement la coopération bilatérale dans le secteur

1
Visite de travail du ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement au Maroc : Renforcement la coopération bilatérale dans le secteur
Visite de travail du ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement au Maroc : Renforcement la coopération bilatérale dans le secteur

Africa-Press – Niger. Sur invitation du ministre de l’Équipement et de l’Eau du Maroc, M. Nizar Baraka, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, M. Adamou Mahaman a effectué du 21 au 24 Septembre 2022 une visite de travail au Maroc. Cette visite qui fait suite à la dernière rencontre entre les deux personnalités en marge du Forum Mondial de l’Eau de Dakar entre dans le cadre du raffermissement des liens historiques et privilégiés d’amitié et de coopération qui existent entre le Niger et le Royaume du Maroc.

Aussitôt arrivé à Raba dans la matinée du 21 Septembre 2022, le Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement s’est rendu au Ministère marocain de l’Équipement et de l’Eau pour un premier tête-à-tête avec son homologue Nizar Baraka.

Au cours de cette rencontre, le ministre Adamou Mahaman et son hôte ont passé en revue tous les contours des sujets et thèmes dans le domaine de l’hydraulique et de l’assainissement qui intéressent le Niger et le Maroc et seront les points saillants de la relance du partenariat entre les deux départements ministériels.

Au terme de cette entrevue, et face à la presse marocaine, les deux personnalités ont salué l’exemplarité de la coopération qui lie le Niger et le Maroc avant de donner aux hommes des médias plus d’amples explications sur les objectifs et les enjeux de cette visite de travail.En début d’après-midi du 21 Septembre 2022, une séance de travail a regroupé les deux délégations au siège du Ministère marocain de l’Équipement et de l’Eau.

Cette rencontre bipartite a été une occasion pour le ministre Adamou Mahaman de faire un bref rappel des relations entre le Niger et le Maroc dans le domaine de l’hydraulique avant de s’appesantir sur la gestion intégrée des ressources en eau, sa promotion et surtout sa planification au Niger.

Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement a donné à la partie marocaine toutes les informations et explications sur l’option prise par les autorités de la 7ème République, particulièrement, le Président de la République, Chef de l’État, Mohamed Bazoum dans son programme présidentiel et le Premier Ministre, Chef du gouvernement, SE. Ouhoumoudou Mahamadou dans la Déclaration de Politique Générale de faire de la gestion intégrée des ressources en eau une priorité dans le secteur de l’hydraulique.

Pour mieux préciser ses propos et mettre en relief les efforts importants fournis par le Niger dans le cadre de la mobilisation des eaux et de leur gestion efficace et efficiente, le ministre Adamou Mahaman a présenté à l’assistance le Plan d’Action National de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (PANGIRE) du Niger avec une large part consacrée aux activités réalisées, les résultats obtenus et les perspectives.

A son tour, le ministre marocain de l’Équipement et de l’Eau a relevé avec satisfaction la similitude entre les plans nationaux de gestion des ressources en eau des deux pays. M. Nizar Baraka a souligné la nécessité pour le Niger et le Maroc de renforcer leur coopération avant de donner à la partie nigérienne des détails sur les avancées significatives effectuées par son pays dans le domaine de la gestion intégrée et de la mobilisation des ressources en eau.

Peu après cette séance de travail, les deux ministres ont coprésidé une cérémonie officielle de signature d’un mémorandum d’entente entre les deux Ministères.Ce mémorandum d’entente a pour objectif de renforcer et de consolider les relations bilatérales entre le Niger et le Maroc dans le domaine de la gestion intégrée des ressources en eau.

Au deuxième jour de cette visite de travail, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement et sa délégation se sont rendus au siège du Conseil Ingénierie et Développement (CID), une société d’ingénierie multidisciplinaire intervenant dans les projets de géniecivil, debâtiment,de transport, d’hydraulique et d’assainissement qui avait prospecté il y a quelques années des pistes de coopération avec le Niger. C’est pourquoi,du reste,en prenant la parole le ministre Adamou Mahaman a exhorté les responsables du CID à relancer cette idée de coopération afin que le Niger s’inspire non seulement de ses projets mais aussi et surtout profite de ses expertises pluridisciplinaires particulièrement dans la réalisation et la gestion des grandes infrastructures hydrauliques.

Le point d’orgue de la seconde journée du séjour du ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement et de sa délégation à Raba a été la visite effectuée au siège de l’Office National de l’Energie et de l’Eau (ONEE).

Dans son intervention, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement a évoqué les reformes hardies engagées par le Niger dans le secteur de l’eau et a indiqué que, les résultats attendus de la mise en œuvre du Programme de la Renaissance acte 2 du Président de la République, Chef de l’État, SE. Mohamed Bazoum, a conduit son département ministériel à revoir à la hausse ses objectifs et densifier les réalisations d’ouvrages d’alimentation en eau potable des populations.

En marge de cette rencontre avec les responsables de l’ONEE, le ministre Adamou Mahaman et sa délégation ont visité la station de traitement d’eau de Bouregreg qui est l’un des centres névralgiques de la production, dutraitement et de la distribution de l’eau potable aux populations de Rabaet de ses environs.

A noter que tout au long de ce séjour, les experts et techniciens des deux pays ont eu des séances de travail aux sièges de la Direction Générale de l’Hydraulique, du Centre Expérimental d’Hydraulique et du Laboratoire Public d’Essais et d’Eudes afin d’échanger leurs expériences et réfléchir sur les modalités de mise en œuvre du mémorandum d’entente signé par le ministre Adamou Mahaman et son homologue Nizar Baraka.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Niger, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here