Des millions de pèlerins affluent vers Mina avant le début du Hajj

2
Des millions de pèlerins affluent vers Mina avant le début du Hajj
Des millions de pèlerins affluent vers Mina avant le début du Hajj

Africa-Press – Niger. Des centaines de milliers de fidèles musulmans ont quitté vendredi La Mecque, dans l’ouest de l’Arabie saoudite, pour passer la nuit à Mina, avant l’ascension du Mont Arafat, étape phare du grand pèlerinage.

En bus ou à pied pour les plus courageux, les fidèles sont arrivés dans la ferveur dans cette vallée surplombée de montagnes rocheuses, à quelques kilomètres de la Grande mosquée de La Mecque, où se dresse une ville de toile à perte de vue.

« Il fait très très chaud », dit Fahad Azmar, un Pakistanais de 31 ans, alors que le thermomètre frôlait les 40 degrés, et devrait atteindre les 44C selon les prévisions officielles. « Mais je suis reconnaissant à Dieu de m’avoir donné l’opportunité d’être là ».

Après avoir tourné sept fois autour de la Kaaba, la structure cubique noire au cœur de la Grande mosquée, les fidèles vont passer la nuit à Mina, dans des tentes réparties selon les nationalités et les moyens déboursés.

Intisham el-Ahi, un Pakistanais 44 ans, partage la sienne avec des dizaines de compatriotes: « Il devrait y avoir un peu plus d’espace entre les couchages, et la climatisation ne fonctionne pas bien (…) mais le hajj est synonyme de patience ».

Plus loin, des pèlerins marocains sont en colère contre le prestataire avec lequel ils ont organisé le voyage. « Il y a plus de monde que de places autorisées dans les tentes (…) On nous propose de partager des tentes avec des gens qui ont payé la moitié de ce que nous avons déboursé », s’insurge Hicham, qui n’a pas souhaité donné son nom et qui dit avoir payé 180.000 dirhams (environ 17.000 euros) pour faire le pèlerinage.

Le hajj, qui rassemble plus d’un million et demi de musulmans cette année, consiste en une série de rites codifiés sur plusieurs jours.

La journée de samedi devrait être particulièrement éprouvante pour les pèlerins, qui se rassembleront pour prier sur le Mont Arafat.

Des centaines de milliers de fidèles musulmans ont quitté vendredi La Mecque, dans l’ouest de l’Arabie saoudite, pour passer la nuit à Mina, avant l’ascension du Mont Arafat, étape phare du grand pèlerinage.

En bus ou à pied pour les plus courageux, les fidèles sont arrivés dans la ferveur dans cette vallée surplombée de montagnes rocheuses, à quelques kilomètres de la Grande mosquée de La Mecque, où se dresse une ville de toile à perte de vue.

« Il fait très très chaud », dit Fahad Azmar, un Pakistanais de 31 ans, alors que le thermomètre frôlait les 40 degrés, et devrait atteindre les 44C selon les prévisions officielles. « Mais je suis reconnaissant à Dieu de m’avoir donné l’opportunité d’être là ».

Après avoir tourné sept fois autour de la Kaaba, la structure cubique noire au cœur de la Grande mosquée, les fidèles vont passer la nuit à Mina, dans des tentes réparties selon les nationalités et les moyens déboursés.

Intisham el-Ahi, un Pakistanais 44 ans, partage la sienne avec des dizaines de compatriotes: « Il devrait y avoir un peu plus d’espace entre les couchages, et la climatisation ne fonctionne pas bien (…) mais le hajj est synonyme de patience ».

Plus loin, des pèlerins marocains sont en colère contre le prestataire avec lequel ils ont organisé le voyage. « Il y a plus de monde que de places autorisées dans les tentes (…) On nous propose de partager des tentes avec des gens qui ont payé la moitié de ce que nous avons déboursé », s’insurge Hicham, qui n’a pas souhaité donné son nom et qui dit avoir payé 180.000 dirhams (environ 17.000 euros) pour faire le pèlerinage.

Le hajj, qui rassemble plus d’un million et demi de musulmans cette année, consiste en une série de rites codifiés sur plusieurs jours.

La journée de samedi devrait être particulièrement éprouvante pour les pèlerins, qui se rassembleront pour prier sur le Mont Arafat.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Niger, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here