Évasion à main armée au Tribunal de Bouaké en Côte-d’Ivoire «un affront» selon le procureur Braman Koné

2
Évasion à main armée au Tribunal de Bouaké en Côte-d’Ivoire «un affront» selon le procureur Braman Koné
Évasion à main armée au Tribunal de Bouaké en Côte-d’Ivoire «un affront» selon le procureur Braman Koné

Africa-PressNigerUne véritable scène de western, ce qui s’est passé jeudi 3 juin 2021, à Bouaké. Armés d’armes à feu, des bandits enlèvent un détenu et emportent le véhicule de la juge d’instruction. Approché, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Bouaké, Braman Koné a été on ne peut plus clair : « Cet affront ne peut rester impuni » a-t-il déclaré. Une enquête a déjà été ouverte et les forces de l’ordre sont lancées aux trousses des bandits. A noter qu’aucun blessé n’a été signalé.

Selon nos sources, c’est aux environs de 12 h 30, que le détenu Gnana Bi Rodrigue dit Euro Gethème est conduit au Tribunal de première instance de Bouaké pour être entendu par un juge. L’homme est conduit au bureau de Mme Sonté Rosine, épouse Koné, juge d’instruction. Le détenu doit être entendu dans le cadre d’ une commission rogatoire pour association de malfaiteurs, vol en réunion avec violence à main armée, détention illégale d’armes à feu et de munitions de première catégorie. Tout se passe bien, jusqu’à ce que deux individus, habillés en boubous, fassent leur entrée dans le bureau de la juge. Surprise ! Ce ne sont pas des enfants de chœur. De sous leurs boubous, les malfrats font sortir subitement des armes à feu (des pistolets automatiques) et tiennent en joue le sergent de police et tous ceux qui sont dans le bureau. Ils déshabillent le policier et font porter son treillis à leur detenu. Après avoir récupéré les clés de la magistrate, ils sortent du bureau et se volatilisent dans la nature avec la voiture du juge et le pistolet de dotation du policier.

Le véhicule de la juge est de marque Hunday de type Santafe, immatriculé 3910 JF 01 de couleur noire, indique-t-on.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here