Il reproduit le vol du Falcon 9 de Space X et ça fonctionne !

3
Il reproduit le vol du Falcon 9 de Space X et ça fonctionne !
Il reproduit le vol du Falcon 9 de Space X et ça fonctionne !

Africa-Press – Niger. Aux États-Unis, un amateur autodidacte vient de reproduire le tir et l’atterrissage d’une fusée miniature semblable au Falcon 9 de SpaceX. Un apprentissage de sept ans, en partant de rien, ponctué de nombreux échecs.

En 2015, Joe Barnard n’y connaissait absolument rien en aéronautique ni en programmation. Cet habitant de Los Angeles, aux États-Unis, s’est pourtant lancé le défi de réaliser une fusée miniature réutilisable sur le modèle de la Falcon 9 de la société SpaceX. C’est à force de persévérance, d’essais infructueux et de nombreuses erreurs que cet autodidacte est parvenu à faire atterrir sa fusée baptisée Scout F pour la première fois le 24 juillet dernier.

Les premières images de ce tir et de ce retour sur Terre viennent tout juste d’être diffusées sur le compte YouTube de Joe Barnard. Le passionné a même créé sa propre société Barnard Propulsion Systems (BPS.space) pour faire partager ses avancées et développer de véritables projets professionnels autour des fusées. Il vit désormais de ses soutiens, de sa boutique en ligne spécialisée et des revenus publicitaires générés par la diffusion de ses vidéos sur YouTube.

Une fusée à viande ?

Sur le site de BPS.space, Joe Barnard explique qu’il a une formation universitaire autour de la production musicale. Des études plutôt éloignées de l’aérospatiale. Souhaitant travailler dans ce domaine, il a mené ce défi pour tenter d’obtenir un emploi chez SpaceX en cherchant à les impressionner avec son modèle réduit.

Pour le moment, les lancements de ce passionné sont limités en altitude, mais il aspire à lancer sa fusée dans l’espace suborbital, c’est-à-dire à près de 100 km d’altitude. Il planche désormais sur un modèle de fusée plus grand, baptisé du nom étrange Meat Rocket, ce qui signifie fusée à viande… À la question, pourquoi avoir utilisé un tel nom, Joe Barnard répond qu’il ne donnera aucun indice, mais que ce projet est fou.

 

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Niger, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here