Le CICR lance une campagne de vaccination de quelque 3,5 millions de têtes de bétail dans les régions de Diffa, Tillabéry et Tahoua

Niger : Le CICR lance une campagne de vaccination de quelque 3,5 millions de têtes de bétail dans les régions de Diffa, Tillabéry et Tahoua
Niger : Le CICR lance une campagne de vaccination de quelque 3,5 millions de têtes de bétail dans les régions de Diffa, Tillabéry et Tahoua

Africa-PressNiger. Le Comité International de la Croix- Rouge (CICR) Niger, en collaboration avec le ministère de l’Agriculture et de l’élevage a lancé, le 12 févier 2021, une campagne de vaccination d’environs 3,5 millions de têtes de bétail dans les régions de Diffa, Tillabéry et Tahoua.

Faisant le point de cette campagne, le coordonateur du programme vétérinaire au CICR, M. Jean Pierre Nereyabagabo a indiqué que l’objectif du projet est de vacciner environs 3,5 millions de têtes de bétails dans les régions de Diffa, Tillabéry et Tahoua qui sont affectées par le conflit.

Selon le coordonateur du programme vétérinaire au CICR, l’idée du projet est de ‘’combiner la vaccination avec le traitement et le déparasitage des animaux afin de booster leurs défenses immunitaires et accroitre leur production.

D’après M. Jean Pierre Nereyabagabo, ‘’cette campagne concerne au total 29 communes des régions citées pour 392.000 éleveurs’’. Aussi, a-t-il annoncé ‘’avec le soutien financier du CICIR, environs 234 agents de santé animale y participent, dont certains ont reçu une formation intensive en matière de fourniture de services vétérinaires’’.

A ce jour, souligne le coordonateur du programme, ‘’environs 20.000 à 30.000 têtes de bétail ont été vaccinées, toute la campagne va durer 45 jours, on espère terminer d’ici la fin du moi de Mars’’.

M. jean Pierre Nereyabagabo de rassurer qu’à cette phase initiale, ils n’ont pas rencontré de difficultés majeures et que ‘’tout se déroule normalement’’.

Cette campagne cible un (1) million de têtes à Tillabéry, 1,5 million de tête à Diffa et enfin un (1) million de têtes dans le Nord de Tahoua.

La vaccination fait partie du programme de soutien à l’levage mené par le CICR dans le pays en vue rétablir les moyens de subsistance des communautés doublement exposées à l’insécurité et aux aléas liés au changement climatique, rappelle –t-on .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here