Sécurisation de la zone pastorale dans la région de Maradi : Un forum réunit agriculteurs et éleveurs à Gadabeidji

2
Sécurisation de la zone pastorale dans la région de Maradi : Un forum réunit agriculteurs et éleveurs à Gadabeidji
Sécurisation de la zone pastorale dans la région de Maradi : Un forum réunit agriculteurs et éleveurs à Gadabeidji

Africa-PressNiger. Le département de Bermo est une zone à vocation pastorale. L’élevage qui constitue la principale activité des populations est confronté à la dégradation des pâturages et à la réduction des espaces pastoraux. Cette situation est accentuée par la création et l’extension des terres de culture au-delà de la limite nord des cultures, ce qui augmente les risques de tension, donc de conflits entre éleveurs et agriculteurs.

C’est conscient de cet état de fait que l’Association pour la Redynamisation de l’Elevage au Niger (AREN), appuyée par CARE International au Niger, a organisé le 13 septembre 2021 à Gadabeidji (Département de Bermo), un forum afin d’accompagner les efforts déployés par les pouvoirs publics pour sauvegarder les espaces pastoraux. C’est le gouverneur de la région de Maradi, M. Zakari Oumarou qui a présidé les travaux de ce forum.

Le secrétaire exécutif de AREN, M. Boureima Dodo a indiqué que malgré l’adoption de l’ordonnance du 20 mai 2010, relative au pastoralisme et d’autres initiatives qui consacrent la reconnaissance politique du pastoralisme, la gestion et le contrôle des ressources pastorales se posent aujourd’hui avec acuité. «Les différentes politiques de gestion des espaces protégés n’ont pas abouti à freiner la montée du front agricole dans la zone pastorale. Des menaces sérieuses pèsent sur la conservation de ces espaces et les tendances de dégradation sont inquiétantes», a-t-il soutenu. Pour lui, il s’agit à travers ce forum d’engager des actions de préservation de la zone de pâturage du front agricole, de prévenir les risques de conflits entre opérateurs ruraux et préserver ainsi le reste de la zone. Il a remercié les autorités administratives, municipales et les services techniques déconcentrés pour leur disponibilité qui n’a jamais fait défaut en toutes circonstances.

Pour le Directeur de la Qualité des Programmes CARE Niger-Burkina, M. Mabrouk ABDALLAH, ce forum intervient au moment où le projet de décret du document de la Politique foncière rurale du Niger vient d’être adopté en conseil des ministres. L’objectif visé, poursuit-il, est d’assurer de meilleures perspectives à l’aménagement du territoire, la protection de l’environnement, la sécurisation foncière, la prévention et la gestion des conflits et le développement rural.

Dans son discours d’ouverture des travaux, le gouverneur de la région de Maradi a indiqué que le forum de Gadabeidji doit permettre à tous les acteurs parties prenantes de s’imprégner de l’état actuel d’occupation par les champs des cultures, afin de discuter, d’échanger et de prendre des décisions concertées et consensuelles sous forme de résolutions et engagements. «La tenue de ce forum reste et demeure un cadre privilégié d’échange et de partage pour une prise de décision concertée et consensuelle de tous les acteurs que vous êtes : autorités administratives, chefferie traditionnelle, collectivités territoriales, services techniques, sociétés civiles et communautés rurale» a estimé M. Zakari Oumarou.

Les travaux de ce forum ont été sanctionnés par des appels à l’endroit de l’Etat, des autorités administratives, des PTF ainsi qu’à l’endroit des chefs traditionnels, et ce, dans le but de mettre un terme à l’occupation illégale des terres pastorales.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here