Tillabéri : Visite de la Directrice Exécutive Adjointe de l’UNFPA au Centre multifonctionnel de prise en charge holistique des survivantes des VBG de Daibéri

3
Tillabéri : Visite de la Directrice Exécutive Adjointe de l’UNFPA au Centre multifonctionnel de prise en charge holistique des survivantes des VBG de Daibéri
Tillabéri : Visite de la Directrice Exécutive Adjointe de l’UNFPA au Centre multifonctionnel de prise en charge holistique des survivantes des VBG de Daibéri

Africa-Press – Niger. La Directrice Exécutive Adjointe du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), Mme Diene Keita a visité, hier mercredi 24 novembre 2021, le Centre multifonctionnel de prise en charge holistique des survivantes des violences basées sur le genre (VBG) de Daibéri dans la région de Tillabéri.

Ce centre multifonctionnel est l’un des quatre (4) mis en place dans le cadre de l’Initiative Spotight. Il est constitué d’une infirmerie pour la prise en charge médicale, d’un gestionnaire des cas, d’un psychologue, d’un conseiller juridique et des salles d’hébergements temporaires pour les survivantes afin qu’elles puissent être correctement suivies.

Accompagnée dans ce déplacement par la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Mme Allahoury Aminata Zourkaleini et la Coordinatrice résidente du Système des Nations Unies au Niger Mme Louise Aubin, la Directrice Exécutive Adjointe de l’UNFPA a notifié que cette visite entre dans le cadre du projet d’appui à la prise en charge de la femme et de la jeune fille au Niger.

«Le Fonds des Nations Unies pour la population a commencé depuis quelques années à créer des espaces sûrs et à montrer un modèle de développement lié à l’école des maris qui convenait à la société nigérienne et qui permettait d’offrir une prise en charge respectueuse des cultures et traditions tout en étant tourné vers les temps modernes, qui a plu aux différents partenaires. C’est grâce à cela et au financement reçu plus tard de l’Union Européenne suite à l’Accord entre les Nations Unies et de l’Union Européenne que le projet Spotlight a été créé», a déclaré Mme Diene Keita.

«Ce projet est important, parce qu’il ne s’arrête pas au Niger seulement. C’est un projet qui concerne plusieurs pays de la sous-région dans le cadre du renforcement des compétences des femmes et éviter et prévenir les questions des violences basées sur le genre», a-t-elle ajouté soulignant que le projet est aujourd’hui mis en œuvre dans plusieurs pays dont le Niger.

Mme Diene Keita s’est réjouie de voir comment sous l’impulsion de la ministre de la Promotion de la Femme et de la Coordinatrice résidente du Système des Nations Unies au Niger les différents acteurs font front commun et travaillent à permettre au Niger d’inclure dans le développement toutes les filles et toutes les personnes vulnérables et prévenir les questions des violences basées sur le genre.

Quant à la ministre de la Promotion de a Femme et de la Protection de l’Enfant, elle a, au nom de l’ensemble de la population nigérienne, particulièrement les femmes et les enfants, témoigné sa reconnaissance pour les appuis multiples et multiformes que ne cesse d’apporter le Système des Nations Unies. Mme Allahoury Aminata Zourkaleini a par ailleurs indiqué que, «dans la région de Tillabéri où, le contexte d’insécurité exposent davantage les filles et les femmes aux risques et toute forme de violence», affirmant que ce centre offre aux survivantes des VBG, une prise en charge holistique dans les respect des normes de sécurité, de confidentialité et de dignité.

Le Secrétaire général de la région de Tillabéri a, auparavant, pris la parole au nom du gouverneur pour leur souhaiter la bienvenue.

Une opération de plantation d’arbres dans ledit centre a sanctionné cette visite de la Directrice Exécutive Adjointe de l’UNFPA.

Mahalmoudou Touré Maïmouna ANP/ONEP

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Niger, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here