Diplomatie : Antony Blinken en tournée africaine

2
Diplomatie : Antony Blinken en tournée africaine
Diplomatie : Antony Blinken en tournée africaine

Africa-Press – São Tomé e Príncipe. Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, se rendra du 7 au 9 août en Afrique du Sud, en République démocratique du Congo et au Rwanda. C’est ce qu’a annoncé le 29 juillet le département d’État.

Le secrétaire d’Etat américain visitera la métropole sud-africaine de Johannesburg et la capitale Pretoria, puis la capitale de la RDC (Kinshasa), avant de se rendre au Rwanda, qui connaît un regain de tensions avec son voisin congolais qui l’accuse de soutenir la rébellion du M23.

A Pretoria, en Afrique du Sud, Antony Blinken dirigera la délégation américaine « au dialogue stratégique entre les États-Unis et l’Afrique du Sud ». Ce dialogue devrait permettre, selon le département d’Etat, de « renforcer et d’approfondir notre engagement envers la coopération bilatérale sur les problèmes mondiaux ainsi qu’un large éventail de priorités communes, notamment la santé, les infrastructures, le commerce et l’investissement, et le climat ».

Il se rendra également à Johannesburg pour se joindre à la célébration sud-africaine de la Journée nationale de la femme.

En RDC, Antony Blinken s’entretiendra avec des membres haut placés du gouvernement et ceux de la société civile pour discuter de « notre intérêt mutuel à assurer la tenue d’élections libres, inclusives et justes en 2023 et des droits de l’homme ». Il se concentrera également sur la « lutte contre la corruption, le soutien au commerce et à l’investissement, la résolution de la crise climatique, le renforcement de la résilience agricole et le soutien aux efforts africains régionaux pour faire progresser la paix dans l’est de la RDC et dans la région des Grands Lacs », d’après le même communiqué.

La dernière étape de son périple africain et la plus tendue est le Rwanda, du 10 au 12 août où Blinken évoquera « le rôle que le gouvernement du Rwanda peut jouer dans la réduction des tensions et de la violence en cours dans l’est de la RDC », d’après la même source.

Le numéro un du département d’État américain abordera des « préoccupations en matière de démocratie et de droits de l’homme, notamment la répression transnationale, la limitation de l’espace pour la dissidence et l’opposition politique, et la détention injustifiée de l’opposant Paul Rusesabagina » qui réside en permanence aux États-Unis, et qui purge une peine de vingt-cinq ans de prison à Kigali.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la São Tomé e Príncipe, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here