Changement climatique: pourquoi la politique de la Chine en la matière nous concerne tous

4
Changement climatique: pourquoi la politique de la Chine en la matière nous concerne tous
Changement climatique: pourquoi la politique de la Chine en la matière nous concerne tous

Africa-PressSão Tomé e Príncipe. Les émissions de carbone de la Chine sont considérables et ne cessent d’augmenter, éclipsant celles des autres pays.

Les experts s’accordent à dire que sans une réduction importante des émissions de la Chine, le monde ne pourra pas gagner la lutte contre le changement climatique.

Le président chinois Xi Jinping affirme que son pays visera à ce que ses émissions atteignent leur point culminant avant 2030 et à ce que la neutralité carbone soit atteinte d’ici 2060.

Le président Xi n’a pas dit comment la Chine atteindra cet objectif extrêmement ambitieux.

“Alerte rouge pour l’humanité” : ce que dit le nouveau rapport sur le climat

Changement climatique : “nos plans actuels ne sont pas suffisants pour protéger nos populations”

Les secrets de l’étrange neige rouge des Alpes

Une croissance explosive

Si tous les pays ont du mal à réduire leurs émissions, c’est la Chine qui est confrontée au plus grand défi.

Les émissions par personne de la Chine représentent environ la moitié de celles des États-Unis, mais son énorme population de 1,4 milliard d’habitants et sa croissance économique explosive l’ont propulsée loin devant tous les autres pays en ce qui concerne ses émissions globales.

Your device may not support this visualisation

La Chine est devenue le plus grand émetteur de dioxyde de carbone au monde en 2006 et est désormais responsable de plus d’un quart des émissions globales de gaz à effet de serre dans le monde.

L’histoire de l’opération Tempête du désert qui a soufflé à travers le Moyen-Orient et l’a changé à jamais

Dix mots pour comprendre le changement climatique

Abandonner le charbon

Selon de nombreux experts, il est possible de réduire les émissions de la Chine, mais cela nécessitera un changement radical.

Le charbon est la principale source d’énergie du pays depuis des décennies, et son utilisation est en augmentation.

Le président Xi annonce que la Chine va “réduire progressivement” l’utilisation du charbon à partir de 2026, mais cette décision a été critiquée par certains gouvernements et activistes car elle ne va pas assez loin.

Selon des chercheurs de l’université Tsinghua à Pékin, la Chine devra cesser totalement d’utiliser le charbon pour produire de l’électricité d’ici 2050, pour le remplacer par le nucléaire et les énergies renouvelables.

Un guide très simple sur le changement climatique

Le gaz à effet de serre oublié

Mais loin de fermer les centrales électriques au charbon, la Chine en construit actuellement de nouvelles sur plus de 60 sites à travers le pays, et de nombreux sites comptent plus d’une centrale.

Les nouvelles centrales sont généralement actives pendant 30 à 40 ans. La Chine devra donc réduire la capacité des nouvelles centrales et fermer les anciennes si elle veut réduire ses émissions, explique le chercheur Philippe Ciais de l’Institut de l’environnement et des sciences du climat à Paris.

Il sera peut-être possible d’en moderniser certaines pour qu’elles puissent capter les émissions, mais la technologie pour le faire à grande échelle est encore en développement, et de nombreuses centrales devront être mises hors service après une utilisation minimale.

La Chine fait valoir qu’elle a le droit de faire ce que les pays occidentaux ont fait par le passé, en libérant du dioxyde de carbone dans le cadre du développement de son économie et de la réduction de la pauvreté.

Elle a également financé des centrales électriques au charbon en dehors de la Chine dans le cadre de son initiative “la Ceinture et la Route”, même si elle semble aujourd’hui réduire ses nouveaux investissements.

Ce que la chaleur peut faire à votre moral

“La science devrait être au centre des décisions politiques”

Mais la Chine passe à l’énergie verte

Selon les chercheurs de l’université de Tsinghua, 90 % de l’électricité devrait provenir du nucléaire et des énergies renouvelables d’ici 2050.

Pour atteindre cet objectif, l’avance de la Chine dans la fabrication de technologies vertes, telles que les panneaux solaires et les batteries à grande échelle, pourrait être d’un grand secours.

La Chine a d’abord adopté les technologies vertes pour lutter contre la pollution atmosphérique, un problème grave pour de nombreuses villes.

Mais le gouvernement estime également qu’elles présentent un énorme potentiel économique, en fournissant des emplois et des revenus à des millions de Chinois, ainsi qu’en réduisant la dépendance de la Chine vis-à-vis du pétrole et du gaz étrangers.

“La Chine est déjà à la tête de la transition énergétique mondiale”, déclare Yue Cao, de l’Institut de développement d’outre-mer. “L’une des raisons pour lesquelles nous sommes en mesure de déployer des technologies vertes de moins en moins chères est la Chine.”

Six moyens inattendus de lutter contre le changement climatique

La Chine produit plus d’énergie solaire que tout autre pays. Cela pourrait ne pas être si impressionnant étant donné l’énorme population de la Chine, mais c’est un signe de la direction que prend le pays.

Les installations d’énergie éolienne de la Chine étaient plus de trois fois supérieures à celles de tout autre pays en 2020.

La Chine indique que la proportion de son énergie produite à partir de sources non fossiles devrait atteindre 25 % d’ici à 2030, et de nombreux observateurs s’attendent à ce qu’elle atteigne cet objectif rapidement.

Comment le parti communiste chinois est passé de la clandestinité à un quart de la population mondiale en 100 ans

Propulsion électrique

La Chine se classe au septième rang mondial pour le pourcentage de voitures électriques vendues, mais compte tenu de sa taille, elle fabrique et achète beaucoup plus de voitures électriques que tout autre pays. Environ une voiture sur 20 achetée en Chine est électrique.

Il n’est pas facile de déterminer dans quelle mesure le passage aux véhicules électriques réduit les émissions, surtout si l’on tient compte des sources de fabrication et de recharge.

Mais des études suggèrent que les émissions pendant la durée de vie des véhicules électriques sont généralement inférieures à celles de leurs équivalents à essence et diesel.

C’est important car les transports sont responsables d’environ un quart des émissions de carbone dues à la combustion de carburants, les véhicules routiers étant les plus gros émetteurs.

D’ici à 2025, la Chine produira également des batteries d’une capacité deux fois supérieure à celle des batteries produites dans le reste du monde.

Selon les observateurs, cela permettra de stocker et de libérer l’énergie provenant de sources renouvelables à une échelle jusqu’ici impossible.

Les terres de la Chine deviennent plus vertes

Atteindre des émissions nettes de gaz à effet de serre nulles ne signifie pas que la Chine va cesser de produire des émissions.

Cela signifie que la Chine va réduire ses émissions autant que possible et absorber ce qui reste, en combinant différentes approches.

L’augmentation de la superficie des terres couvertes de végétation sera utile, car les plantes absorbent le dioxyde de carbone.

Là encore, les nouvelles sont encourageantes. La Chine devient plus verte à un rythme plus rapide que tout autre pays, en grande partie grâce à ses programmes forestiers destinés à réduire l’érosion et la pollution des sols.

C’est aussi en partie le résultat de la replantation des champs pour produire plus d’une récolte par an, ce qui permet de garder la terre couverte de végétation plus longtemps.

Comment TikTok a changé le monde en 2020

Quelle sera la prochaine étape ?

Le monde a besoin de la Chine pour réussir.

“Si la Chine ne se décarbonise pas, nous ne parviendrons pas à vaincre le changement climatique”, déclare le professeur David Tyfield, du Centre pour l’environnement de Lancaster.

La Chine a de gros avantages, notamment sa capacité à s’en tenir à des stratégies à long terme et à mobiliser des investissements à grande échelle.

Les autorités chinoises sont confrontées à une tâche colossale. La suite des événements pourrait difficilement être plus importante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here