Lutte des classe 4.0 : travailleurs de toutes les plateformes, unissez-vous !

3
Lutte des classe 4.0 : travailleurs de toutes les plateformes, unissez-vous !
Lutte des classe 4.0 : travailleurs de toutes les plateformes, unissez-vous !

Africa-PressSão Tomé e Príncipe. C’est la lutte finale chez les GAFAM ! Uber, Google ou Amazon : des champions de la Tech hier synonyme de flexibilité professionnelle, mais dont les collaborateurs réclament aujourd’hui plus de droit au travail ! Pourquoi les plateformes deviennent-elles le haut lieu de la bataille syndicale de l’Europe aux États-Unis ? Travailleurs du numérique, unissez-vous !

Dernier exemple en date avec le géant du e-commerce. Bessemer, 20 000 habitants et 6 000 employés d’Amazon, est devenue le bastion de la révolte. La petite ville d’Alabama met un terme à cinq mois de lutte contre l’entreprise de Jeff Bezos, tout en recevant la bénédiction de Bernie Sanders. Récit d’une bataille syndicale historique en plein cœur de l’Amérique.

Les revendications fleurissent aussi chez Google. Les Googlers de 10 pays ont créé leur propre coalition syndicale au début de l’année. De l’éthique de l’I.A au harcèlement sexuel, cette union veut mettre les point sur les i au sein d’Alphabet. Chez Uber, c’est une autre bataille qui se joue : celle de la flexibilité de l’auto-entreprise contre la sécurité du salariat. Guillaume Grallet décode.

Les start-ups européennes rêvent d’une autre Tech. En France, l’entrepreneur Taïg Khris lance Albums, son Whatsapp de la photo, sur fonds de souveraineté numérique. À Berlin, cinq co-fondateurs ont mis au point Dive, le LinkedIn de l’audio. Une alternative à l’autre réseau du moment Club House, qui mise sur le monde de l’entreprise et le partage du savoir. Inclusion, diversité ou vie privée : pourquoi est-ce important de défendre des valeurs quand on crée une start-up ? Interview avec Lucas Consoli de Dive.

Surveiller les data-centers comme la prunelle de ses yeux. C’est le nouveau leitmotiv des hébergeurs et opérateurs cloud. Pour preuve, le récent incendie du data-center de Strasbourg chez OVH. Pour parer à la menace, des robots peuvent être déployés sur le terrain. Exemple avec le français Captian DC… comme data-centers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here