Sao Tomé et Principe : Inondations et glissements de terrain – Mise à jour des opérations no. 2, DREF N° MDRST001

7
Sao Tomé et Principe : Inondations et glissements de terrain - Mise à jour des opérations no. 2, DREF N° MDRST001
Sao Tomé et Principe : Inondations et glissements de terrain - Mise à jour des opérations no. 2, DREF N° MDRST001

Africa-Press – São Tomé e Príncipe. Résumé des principales révisions apportées au plan d’action d’urgence et dernière mise à jour :

Cette deuxième mise à jour vise à prolonger la durée de l’opération, à réviser la stratégie de réponse et à faire le point sur la réponse et la situation en cours d’avril au 1er juin 2022.

La présente révision est développée autour des éléments clés ci-dessous :

Une partie de l’assistance sera redirigée vers 100 ménages de l’île de Principe en utilisant le temps supplémentaire et les mêmes ressources précédemment allouées par la DREF. Quelque 350 ménages ont été touchés par les inondations dans l’île de Principe. L’île a subi d’importants dégâts dus aux inondations après les fortes pluies du 23 mai 2022, avec 61 familles qui ont perdu leurs maisons dans cette catastrophe.

L’objectif reste 6 000 personnes (1 500 ménages) mais avec un changement dans la répartition initiale par localités comme suit : Lembá 200 ménages (HH) ; Moi-Zochi : 150 HH ; et de l’Ile Principe : 100 ménages.

Prolonger d’un mois l’opération (jusqu’au 31 juillet 2022). Ce mois supplémentaire permettra à la Société nationale de poursuivre les activités restantes sur l’île de São Tomé et de mener la même stratégie de réponse à Principe pour couvrir les 100 familles vulnérables qui ont perdu leur maison. Les activités initiales prévues dans l’ EPoA ont été menées à bien mais pour le moment, la plupart des activités décrites dans la première mise à jour ne sont toujours pas mises en œuvre. En effet, la mise en œuvre depuis la dernière mise à jour a pris beaucoup de retard en raison du transfert tardif des fonds à São Tomé.

Ce DREF initialement approuvé pour une durée de trois mois, puis prolongé de deux mois dans la première actualisation durera désormais jusqu’au 31 juillet 2022 pour un délai global de mise en œuvre de 6 mois. Aucun fonds supplémentaire n’est requis, le budget reste donc de 164 881 CHF.

A. ANALYSE DE LA SITUATION

Description de la catastrophe

Les précipitations de 2021 à São Tomé et Príncipe ont culminé entre le 28 et le 29 décembre 2021, provoquant la montée des rivières du pays. En moins de 24 heures, les pluies qui se sont abattues sur l’archipel ont semé le chaos dans la capitale et dans plusieurs autres régions du pays, notamment dans les zones où coulent les ruisseaux et à proximité des rivières. La tempête qui a frappé l’archipel, y compris l’île de São Tome, le 28 décembre 2021, a fait deux morts et au moins six ont disparu dans la communauté de Ponte Samu. Le 30 décembre 2021, le gouvernement de São Tomé a déclaré l’état de catastrophe en raison des dégâts causés et a lancé un appel à l’aide internationale lors d’une réunion à laquelle ont participé des acteurs internationaux présents dans le pays et des ambassadeurs.

Alors que la NS répondait encore aux inondations de décembre, de fortes pluies ont frappé tout le pays, provoquant une nouvelle vague d’inondations le 4 mars 2022, entraînant des inondations de gravité variable dans les districts du nord et du nord-ouest de Lembá, Me-Zochi et Agua Grande. Déjà exposés par les inondations de décembre 2021, les districts de Lembá et Me-Zochi ont été fortement impactés. Lembá en particulier étant plus vulnérable en raison de sa situation socio-économique par rapport aux autres districts touchés. Les dégâts les plus importants de cette deuxième vague d’inondations ont été enregistrés dans la capitale Neves. Après une évaluation détaillée de la situation le 22 mars 2022, la Croix-Rouge de São Tomé et Príncipe (CVSTP) a enregistré des blessés, de nombreux dégâts et pertes matérielles et a commencé à aider 150 familles supplémentaires grâce à un fonds supplémentaire accordé par la DREF.

Le 23 mai 2022, la région autonome de Principe a connu de fortes pluies qui ont causé de graves dommages à l’île. Selon l’évaluation de la situation réalisée par la SN en collaboration avec le gouvernement, un nombre important de maisons ont été inondées, avec des meubles et des appareils endommagés. Plusieurs parcelles de terres agricoles se sont effondrées et l’écoulement de l’eau a creusé plusieurs routes. De nombreuses communautés se sont retrouvées avec des routes inaccessibles en raison de l’érosion rocheuse, telles que Bela Vista, Abade et Aeroporto à Picão via Telelé jusqu’à présent, totalisant 10 glissements de terrain/éboulement et 2 résidences partiellement détruites. Les stations-service étaient hors service et les inondations ont touché les municipalités de Santo António, Lenta Pia, São Mateus, Porto Real et Santo António II avec un total de 61 résidences et 350 familles touchées par les inondations.

Cette nouvelle situation, c’est la raison pour laquelle la Croix-Rouge de São Tomé et Príncipe souhaite revoir à nouveau le fonctionnement actuel pour pouvoir venir en aide aux ménages les plus vulnérables de Principe.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la São Tomé e Príncipe, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here