Solaire : à la conquête de terres

1
Solaire : à la conquête de terres
Solaire : à la conquête de terres

Africa-PressSão Tomé e Príncipe. La France a promis beaucoup en matière d’énergie solaire en triplant, voire quadruplant, le parc sur son territoire d’ici 2028. Les toits des maisons ne suffiront pas, il va falloir changer d’échelle.

L’option la plus évidente est d’installer des panneaux photovoltaïques au sol, mais il faut beaucoup d’espace : entre 3 000 et 4 000 hectares supplémentaires chaque année. Idéalement, il faudrait recouvrir de panneaux solaires les sites abandonnés comme les friches industrielles ou les parkings. Mais il n’y en a pas assez.

Alors comment faire de la place à l’énergie solaire ? Dans les Landes, c’est une forêt de 1 000 hectares, qui pourrait bientôt être remplacée par des panneaux solaires. Quel est le bilan carbone de cette opération ? Abattre des arbres pour faire des électrons verts, cela a-t-il du sens ?

L’eau pourrait être une piste alternative. Près d’Orange, dans le Vaucluse, une ancienne carrière a été transformée en lac recouvert de panneaux photovoltaïques. Cette technique pourrait-elle être élargie aux océans, qui occupent 70 % de la surface du globe ?

Et si on donnait aux terres deux, voire trois fonctions à la fois ? L’équipe d’Élément Terre a découvert près d’Avignon des vignes recouvertes de panneaux intelligents. Une innovation qui permettrait de cumuler agriculture et production d’énergie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here