Une entreprise crée des caméras funéraires pour rester connecté avec les défunts

2
Une entreprise crée des caméras funéraires pour rester connecté avec les défunts
Une entreprise crée des caméras funéraires pour rester connecté avec les défunts

Africa-Press – São Tomé e Príncipe. Une compagnie américaine propose d’installer des caméras en face des pierres tombales pour rester en lien avec les défunts. Ce type d’initiatives se multiplie en cette période de pandémie.

Après la maison connectée, la voiture connectée, voici que les cimetières se laissent envahir à leur tour par la technologie. Aux États-Unis, la compagnie AFTR s’est en effet lancée dans la fabrication de “caméras funéraires”, permettant de rendre virtuellement visite à ses proches décédés. Les appareils sont plantés dans le sol, en face de la pierre tombale choisie, où tout bonnement accrochés à la stèle.

Ces caméras insolites, équipées d’un panneau solaire et d’une vision nocturne, émettent 24h/24. Leurs vidéos sont ensuite disponibles via une application mobile. Cette dernière propose également un espace personnel, où il est possible de télécharger des musiques, de lire des prières ou de tenir un journal.

Si l’invention peut paraître saugrenue, elle a recueilli un certain succès en ces temps de pandémie et de confinements, où l’accès aux cimetières est parfois compliqué.

Ces services connectés ont néanmoins un prix. Compter environ 800€ pour une caméra montée sur stèle, à laquelle viendra s’ajouter un abonnement pour l’application de 4 à 11 euros par mois.

Funérailles virtuelles et lettres aux morts

Ce n’est pas la première fois que les pompes funèbres font appel à la technologie en cette période de pandémie. Aux États-Unis, certains salons funéraires s’étaient notamment résolus à proposer des funérailles en ligne courant 2020, lorsque les rassemblements “non essentiels” étaient prohibés.

La famille Kennedy avait en particulier eu recours à ce procédé, organisant un service funéraire retransmis sur Zoom, après la mort de Maeve Kennedy McKean, petite-nièce de John Fitzgerald Kennedy.

En Russie, les habitants d’Omsk ont récemment été invités à écrire un courriel à un ami ou un parent décédé, pour lui souhaiter la bonne année. Une initiative teintée d’humour émanant de l’Union des organisations rituelles, qui assure que les e-mails recevront une réponse signée d’un certain “Dead Morose”, en référence au célèbre Ded Moroz ou “Père Gel”, l’équivalent slave du père Noël.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la São Tomé e Príncipe, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here