Voici Stargazer, l’avion hypersonique qui volera à Mach 9

2
Voici Stargazer, l'avion hypersonique qui volera à Mach 9
Voici Stargazer, l'avion hypersonique qui volera à Mach 9

Africa-Press – São Tomé e Príncipe. Une entreprise aérospatiale texane vient de présenter son concept d’avion hypersonique Stargazer, qui transporterait les passagers à plus de 50 kilomètres d’altitude. Avec une vitesse de croisière de Mach 9, le constructeur affirme qu’il pourrait atteindre n’importe quel point du globe en une heure.

L’avenir de l’aviation commerciale sera-t-elle hypersonique ? C’est en tout cas ce qu’espère Venus Aerospace, une entreprise texane qui vient de présenter pour la première fois son avion spatial hypersonique Stargazer. Selon le constructeur, l’appareil sera capable d’atteindre la vitesse de Mach 9 et de transporter des passagers n’importe où dans le monde en une heure.

Pour atteindre une telle vitesse, l’avion volera à très haute altitude, soit près de 52 kilomètres (170.000 pieds). Stargazer utilisera des aéroports conventionnels, et devra donc voler à des vitesses subsoniques pour le décollage et l’atterrissage. Ce n’est qu’une fois arrivé en altitude qu’il accélérera pour atteindre Mach 9. L’avion mesurera 45 mètres de long pour une envergure de 30 mètres, et pourra transporter jusqu’à 12 personnes.

Une empreinte carbone nulle

Mach 9 signifie neuf fois la vitesse du son, qui varie selon la température et donc de l’altitude. À plus de 50 kilomètres, Mach 9 correspond à environ 9.500 km/h. L’équipe a travaillé avec la Nasa pour s’assurer que le bang supersonique créé à une telle altitude ne serait pas audible depuis le sol. Venus Aerospace n’a pas indiqué ce que le Stargazer utilisera comme de carburant, mais affirme que l’empreinte carbone serait nulle.

Toutefois, l’annonce est à prendre avec des pincettes. L’appareil est encore au stade de concept, et la firme ne donne aucune délai pour un éventuel prototype. De plus, la circonférence de la Terre étant d’environ 40.075 kilomètres, il faudrait voyager à au moins 20.000 km/h pour atteindre n’importe quel point du globe, une vitesse minimale qui augmente pour un avion qui voyage en altitude. Cette question ne semble toutefois pas inquiéter les investisseurs, puisque Venus Aerospace a réussi à obtenir un financement à hauteur de plus de 33 millions de dollars.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la São Tomé e Príncipe, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here