Des prestataires de SENELEC espèrent créer jusqu’à 100.000 emplois à l’horizon 2025

2
Des prestataires de SENELEC espèrent créer jusqu’à 100.000 emplois à l’horizon 2025
Des prestataires de SENELEC espèrent créer jusqu’à 100.000 emplois à l’horizon 2025

Africa-PressSenegal. Les prestataires agréés par la SENELEC pourraient créer à l’horizon 2025 entre 75.000 et 100.000 emplois avec la perspective de l’accès universel à l’électricité et de l’exploitation du pétrole et du gaz, a indiqué, mercredi, à Dakar, leur coordonnateur national, Birima Fall.

“Nous sommes entre 6.000 et 8.000 prestataires. Si chacun emploie 10 personnes, c’est important comme chiffre. En perspective de l’accès universel à l’électricité et l’exploitation du gaz et du pétrole, le secteur sera plus ouvert. A cet effet, nous espérons aller jusqu’à 75.000 voire 100.000 emplois à l’horizon 2025”, a-t-il indiqué.

Il faisait le point d’une tournée nationale qu’il a effectuée récemment pour mettre en place les bureaux régionaux de l’amicale des prestataires agréés par la SENELEC.

Celle-ci revendique entre 6.000 et 8.000 prestataires qui emploient des centaines de travailleurs dans l’ensemble du pays.

Lors de cette tournée, le collectif des prestataires agréés par la SENELEC a installé ses bureaux de Touba, Kaolack, Thiès et Saint-Louis. Il poursuivra par Ziguinchor, la mise en place des cellules dans les autres régions en vue de couvrir tout le territoire national.

Birima Fall assure que ces prestataires sont “disposés à accompagner les pouvoirs publics, pour la satisfaction des consommateurs”.

“Nous sommes en phase avec SENELEC que nous accompagnons dans ses travaux de terrain, sous la supervision de ses agents”, souligné Birima Fall.

Il a annoncé que les prestataires agréés par la SENELEC préparent actuellement des actions en perspective des grandes fêtes religieuses, dont le Magal de Touba, le Gamou, mais aussi des activités pré-hivernales.

Il a rappelé que la mission du collectif va consister notamment à convaincre le gouvernement de l’aider à diligenter les procédures administratives.

Dans le cadre de sa mission, souligne-t-il, le collectif va travailler dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant avec la Senelec pour développer le secteur de l’énergie au Sénégal.

“Ce partenariat va permettre de tirer vers le haut l’émergence du pays, en appuyant les missions de la Senelec qui a su être résiliente dans ce contexte de pandémie de Covid-19”, a poursuivi Birima Fall.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here