Falsification du règlement intérieur de l’Assemblée nationale : Doudou Wade demande à Macky Sall de porter plainte

3
Falsification du règlement intérieur de l’Assemblée nationale : Doudou Wade demande à Macky Sall de porter plainte
Falsification du règlement intérieur de l’Assemblée nationale : Doudou Wade demande à Macky Sall de porter plainte

Africa-Press – Senegal. Après le scandale du trafic de faux billets de banque et de passeport diplomatiques, l’Assemblée nationale est à nouveau éclaboussée par la falsification de son règlement intérieur.

Un scandale relevé par le député Mamadou Lamine Diallo et Doudou Wade, ancien président du groupe parlementaire du Parti démocratique sénégalais. Outré par cette forfaiture, ce dernier dénonce et indexe les députés de la 13e législature et des membres de l’administration de l’Assemblée nationale qui ont réintégré implicitement certaines dispositions abrogées lors de la suppression du poste de Premier ministre.

«Des députés de la 13e législature, en complicité avec des membres de l’administration de l’Assemblée, ont voulu et ont effectivement falsifié le règlement intérieur pour pouvoir remettre en selle tous les attributs dans leur règlement intérieur dévolus au Premier ministre», dénonce-t-il sur les ondes d’iRadio.

«Aujourd’hui, nous avons un article 97 qui a été effectivement remplacé, qui demeure et qui et un autre article 97-10 qui a été inséré. Quand vous avez le règlement intérieur, vous verrez que même les polices d’impression ne sont pas les mêmes», poursuit-il.

D’après Doudou Wade, cela doit prendre fin d’une manière ou d’une autre, car c’est une gangrène qui ternit l’image de la République. Raison pour laquelle il se félicite de la plainte contre x pour faux et usage de faux que compte déposer Mamadou Lamine Diallo et invite le chef de l’État à faire pareil.

«Je pense que M. Lamine Diallo a dit qu’il va porter plainte et c’est une excellente chose. En tout cas moi, je vais demander aussi au président de la République Macky Sall, qui est chargé d’être le relais entre l’Assemblée et le Conseil constitutionnel, pour lui dire que certains ont agi à sa place. Je vais lui conseiller de porter plainte contre ces gens», recommande-t-il.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Senegal, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here