« M. le Président, le Benno Bokk Yakaar meurt à Kaffrine », alerte Bilal Cissé

11
« M. le Président, le Benno Bokk Yakaar meurt à Kaffrine », alerte Bilal Cissé
« M. le Président, le Benno Bokk Yakaar meurt à Kaffrine », alerte Bilal Cissé

Africa-Press – Senegal. M. le Président, le Benno Bokk Yakaar meurt à Kaffrine ». C’est l’alerte que sonne le responsable apériste et Conseiller départemental de Kaffrine. Il accuse le ministre Abdoulaye Saydou Sow de faire « main base » sur la région, par des pratiques malsaines.

« Abdoulaye Saydou Sow a écarté, tous les authentiques militants de L’APR, pour faire main basse sur la région, par des pratiques malsaines. Il a réussi à disloquer la famille BBY, avec le foisonnement de candidatures, qu’il a suscitées dans notre camp. Adama DIOUF étant liquidé comme Assane DIOP, Babacar CISSE contre Baye NIASS CISSE à Nganda. Moustapha Badiane contre Sette DIOP à Diockoul. Aliou DIANE contre TAKHA DIANE à Kahi. Cheikh WILLANE son homme contre le Maire Cheikh GUEYE. A Birkelane, Dr Oumar Sarr contre Makhtar Dia et Aliou Lo contre Mohamed ka. Dans le département de koungheul, non content d’avoir éliminé de vos tablettes, Yaya Sow, il lui trouve un adversaire au local Madiama Seck, il embrasse Mayacine Camara pour l’étouffer avec Alioune Badara LY, créant une situation explosive dans la commune. Ce qu’il a fait dans le département de Kaffrine a été reproduit dans toute la région créant scissions , conflits, violences, démissions et une chute libre de l’électorat autant aux locales que lors des dernières législatives », déplore le coordonnateur de la COJER départementale de Kaffrine, Bilal Cissé.

Pour le Coordonnateur de la Cojer, le ministre Abdoulaye Saydou Sow a écarté tous ceux qui insufflaient du sang neuf au Parti et à la Coalition BBY. « Je reviens sur Mbirkelane, là-bas, la virulence de son combat contre le Ministre Aliou SOW, vous a fait perdre un potentiel allié, qui fût votre proche. Idem pour Babacar GAYE et sa famille politique, qui l’ont porté dans un passé récent; et qu’il a attaqué dans ses meetings lors des locales, les emmenant à voter contre vos candidats ».

« La coalition BBY est en chute libre électorale avec 61% contre 31% pour YEWWI malgré les moyens exorbitants mobilisés. Pour cacher la disgrâce dont il est l’unique artisan, Abdoulaye Saydou Sow se permet de crier victoire alors qu’il y avait défaite », renchérit-il.

Pour conclure, il rappelle le passé de politicien « transhumant » du ministre Abdoulaye Saydou Sow. « Écrasé aux locales de 2014, par notre coalition BBY, après qu’il ait fini de trahir la liste SOPI, il se résolut à rejoindre l’APR et BBY en 2016 quelques jours avant le référendum ».

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Senegal, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here