Macky Sall : “Il est temps de faire taire les armes”

2
Macky Sall : “Il est temps de faire taire les armes”
Macky Sall : “Il est temps de faire taire les armes”

Africa-Press – Senegal. Le Forum Paix et Sécurité s’est ouvert, ce lundi 27 novembre, au Cicad de Diamniadio, sous le thème “L’Afrique des potentiels et des solutions face aux défis sécuritaires et à l’instabilité institutionnelle”.

S’exprimant sur cette thématique, le Président Macky Sall a souligné que l’Afrique ne pourra exploiter son immense potentiel que si la paix est garantie. “Il est donc temps de faire taire les armes et privilégier le dialogue pour le règlement de nos différends”, a-t-il lancé.

Pour l’ancien Président en exercice de l’Union africaine, “c’est aussi par le dialogue que l’on surmonte les clivages partisans pour bâtir des coalitions nécessaires à la stabilité des institutions nationales.”

M. Sall a cité des modèles à encourager à l’échelle continentale pour avancer sur le chemin du développement dans la paix et la sécurité : “L’Afrique des potentialités et des solutions, c’est aussi l’Afrique qui met en commun ses forces, ses intelligences et ses ressources pour son développement et son intégration ; à l’image de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal, de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie, du champ pétrolier sénégalo-mauritanien Grand Tortue Ahmeyim et du Pont de Rosso sur le fleuve Sénégal en construction avancée, pour relier la Mauritanie et le Sénégal”.

Macky Sall a conclu son raisonnement en convoquant les mânes de Cheikh Diop : “Il faut veiller à ce que l’Afrique ne fasse pas les frais du progrès humain (…) froidement écrasée par la roue de l’histoire… L’ignorance de l’histoire de son peuple est une forme de servitude”.

“Les enseignements de Cheikh Anta Diop nous parlent toujours, pour nous dire que nous ne devons jamais nous laisser écraser par la roue de l’histoire, parce qu’à travers les âges, les peuples africains ont inventé, façonné, formé et transformé pour contribuer au progrès de l’humanité”, a-t-il conclu.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Senegal, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here