Mission accomplie pour Déthié Fall : “J’arrête la collecte de parrainages”

2
Mission accomplie pour Déthié Fall :
Mission accomplie pour Déthié Fall : "J'arrête la collecte de parrainages"

Africa-Press – Senegal. Mission accomplie avant le dernier coup de gong. Ce mardi 14 novembre, le président du Parti Républicain pour le Progrès (PRP), Dethie Fall, a organisé un point de presse à son siège situé à la VDN. Le candidat de Dethie Fall 2024, entouré de ses collaborateurs, a fait le point sur l’état d’avancement de leur collecte de parrainage. Le Coordonnateur national chargé du parrainage, Abdourahmane Sall, a d’abord rappelé qu’un comité national de pilotage avait été mis en place le 27 septembre pour cette étape essentielle dans la course à la présidentielle. Les objectifs fixés par le président du parti étaient au nombre de trois. Le premier était d’atteindre un nombre maximal de parrainages dépassant les 58 975 parrains exigés, avec une marge de 10% permettant de “faire face à toutes éventualités”.

Le deuxième objectif souhaité par le membre de Yewwi Askan Wi était que sa candidature soit d’envergure nationale, avec au moins 3 500 parrains dans les huit régions du Sénégal. Enfin, il a exigé que le processus soit finalisé au plus tard le 15 novembre, soit 45 jours avant la date de dépôt.

Et le moins que l’on puisse dire est que les attentes ont largement dépassé les objectifs. Le coordonnateur national indique qu’au niveau national, avant l’échéance du 15 novembre, 127 453 parrains ont été collectés, soit un dépassement de 116% par rapport à l’objectif fixé de 10%.

Le coordonnateur national ajoute que dans les neuf régions, ils ont collecté au moins 3 500 parrains par rapport au minimum requis fixé à 2 000.

Satisfait de la performance de son équipe, Dethie Fall les a félicités et remerciés pour leur engagement. “Je dis aux Sénégalais que j’arrête la collecte pour le parrainage”, a-t-il martelé en invitant les Sénégalais à aller parrainer les autres candidats de l’opposition. “Je suis pour l’inclusion et non pour l’exclusion, quelle que soit sa forme. Aujourd’hui, le président (Macky Sall) utilise le règlement des conflits par la justice pour écarter certains candidats, et il utilise l’assèchement des parrains pour que les autres candidats ne puissent pas en avoir”.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Senegal, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here