CAN 2022 : le Maroc se qualifie pour les huitièmes

2
CAN 2022 : le Maroc se qualifie pour les huitièmes
CAN 2022 : le Maroc se qualifie pour les huitièmes

Africa-Press – Senegal. Opération réussie. Au terme d’une rencontre à sens unique, le Maroc s’est imposé (2-0) contre les Comores. Les hommes de Vahid Halilhodzić ont rapidement ouvert le score grâce à un but de Selim Amallah (16e). Mais face à une résistante défense des Cœlacanthes et surtout un exceptionnel Salim Ben Boina dans les cages, le Maroc a dû patienter jusqu’à la fin du match pour sceller sa victoire avec un but de Zakaria Aboukhlal (89e). Un deuxième succès consécutif – après celui contre le Ghana (1-0) -– qui permet au Maroc de décrocher sa qualification pour les huitièmes de finale de la CAN 2022.

LE MATCH. Les Lions de l’Atlas croquent les Comores

Dans le stade Ahmadou-Ahidjo de Yaoundé (Cameroun), le coup d’envoi entre ces deux nations que tout oppose est donné par les Lions de l’Atlas après le coup de sifflet inaugural de l’arbitre tunisien, Sadok Selmi. Et sans surprise, le premier coup de chaud sur la défense comorienne ne se fait pas attendre. Ayoub El Kaabi est lancé dans la profondeur sur le côté droit. Seul, l’attaquant marocain ajuste un bon centre à destination de Tarik Tissoudali qui, accroché, ne parvient pas à frapper. Mais l’arbitre assistant siffle tardivement un hors-jeu (2e). Quelques instants plus tard, les Comores se procurent de leur côté un coup franc dans le couloir gauche. Le ballon arrive dans la surface de réparation mais personne ne parvient à le reprendre de la tête (4e). Face à eux, les Marocains poursuivent leurs efforts et tentent de créer le danger notamment avec Sofiane Boufal sur le côté droit. Ce dernier frappe d’ailleurs le premier corner marocain, mais Salim Ben Boina, vigilant, repousse des deux poings (7e).

Malgré un début de match plutôt timoré sur le plan de l’engagement et du jeu, le Maroc va finir par concrétiser sa domination. Auteur d’un bon débordement côté droit, Achraf Hakimi remise dans la surface de réparation des Cœlacanthes. Et après un gros cafouillage, le milieu de terrain Selim Amallah crochète une première fois avant de fusiller Ben Boina à bout portant (16e, 1-0). Le match est lancé.

Après avoir ouvert le score, les Marocains cherchent à faire le break rapidement, à l’instar d’Achraf Hakimi (23e), Sofiane Boufal (25e) ou Imran Louza (28e). Mais la défense comorienne veille. À la demi-heure de jeu, la possession de balle reste maghrébine (60 %). Les troupes de Vahid Halilhodzić ne donnent pas l’impression de forcer leur talent et se contentent de faire tourner le ballon. À l’approche de la pause, les Marocains accélèrent. D’abord, Romain Saïss fusille la barre transversale d’un coup de tête surpuissant après un corner parfaitement tiré par Sofiane Boufal (37e). Puis, lancé en profondeur, Ayoub El Kaabi parvient à éliminer Salim Ben Boina mais voit Mohamed Youssouf réaliser un tacle défensif salvateur pour repousser le danger (38e). Pour l’heure, les Lions de l’Atlas maîtrisent leur sujet. Mais tant que le deuxième but n’est pas inscrit, les Marocains restent à portée des Comores.

Au retour des vestiaires, aucun changement n’est à signaler et les Cœlacanthes donnent le coup d’envoi de la seconde période. Et à peine revenu, le Maroc confisque le cuir. Sofiane Boufal essaie de se montrer dangereux via un centre d’abord (47e) qui ne trouve personne, puis sur coup franc (52e) repoussé par le mur comorien. Les situations marocaines s’enchaînant et les Lions de l’Atlas mettent le feu dans la défense comorienne avec un centre d’Abdou qui file devant le but (55e) et deux balles de break pour Ayoub El-Kaabi (56e, 59e). Mais, bien vernie, la sélection des Comores tient bon et maintient l’espoir.

À l’heure de jeu, le Maroc continue de malmener le Petit Poucet de cette CAN 2022 et les opportunités pleuvent. Les Cœlacanthes tentent de repartir vers l’avant mais toutes leurs possibilités sont contrées par la défense experte du Maroc. Amallah (72e), Boufal (73e), Hakimi (77e), Aguerd (78e), Saïss (78e), Masina (78e), s’essayent chacun leur tour mais butent systématiquement sur l’excellent Salim Ben Boina. Un gardien qui va toutefois concéder un pénalty après une faute indiscutable sur Zakaria Aboukhlal (81e). Infranchissable, il s’interpose devant En-Nesiry pour repousser le pénalty (83e). Mais à force d’insister, le Maroc finit par trouver la faille et faire le break. Servi au cœur de la surface après un petit festival de dribbles du buteur Selim Amallah, le nouvel entrant Zakaria Aboukhlal s’applique et ouvre son pied droit pour battre Ben Boina, au ras du poteau (89e). Après avoir été signalé hors-jeu, le but est finalement validé par l’assistance vidéo. Aboukhlal scelle ainsi la victoire marocaine et la qualification de son équipe en huitième de finale de la CAN 2022.

Stade Stade Ahmadou Ahidjo

Après une première période un peu terne, marquée quand même par l’ouverture du score d’Amallah (15′), les Marocains se sont créés énormément d’occasions en seconde période, sans pour autant les transformer. Le gardien comorien Ben Boina a fait quelques arrêts exceptionnels, notamment sur le pénalty manqué par En-Nesyri pour son retour (83′), permettant à son équipe de rester dans ce match, jusqu’à la 89ème minute et le but libérateur d’Aboukhlal après intervention de la VAR. Cette belle victoire 2-0 permet au Maroc de valider sa qualification pour les huitièmes de finale de cette CAN. Les Comores, qui ont un peu péché physiquement sur la seconde période et qui n’ont jamais vraiment été en mesure d’inquiéter la défense marocaine, joueront leur qualification au dernier match contre le Ghana.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Senegal, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here