Sanctions de la Fifa : la Fédération réfléchit à l’opportunité de faire appel (responsable)

2
Sanctions de la Fifa : la Fédération réfléchit à l’opportunité de faire appel (responsable)
Sanctions de la Fifa : la Fédération réfléchit à l’opportunité de faire appel (responsable)

Africa-Press – Senegal. La Fédération sénégalaise de football (FSF), réunie en comité exécutif, a décidé de réfléchir à l’opportunité de faire appel à la sanction infligée par la Fifa après le barrage qualificatif de la Coupe du monde contre l’Egypte, a annoncé mardi, son porte-parole, Seydou Sané.

“Dans un premier temps, nous attendons la motivation de ces sanctions et après nous allons décider de l’opportunité de faire appel ou pas parce qu’il ne sert à rien de faire appel et ensuite de voir cette sanction être majorée’’, a-t-il déclaré dans une vidéo postée sur le site officiel de la FSF.

La Fifa a sanctionné le Sénégal d’une amende de 112 millions de francs et d’une rencontre à huis clos à la suite des incidents qui ont émaillé le match éliminatoire de la Coupe du monde 2022 ayant opposé les Lions aux Pharaons d’Egypte, le 29 mars dernier, au stade Abdoulaye-Wade de Diamniadio.

Dans un courrier publié sur son site officiel, l’instance dirigeante du football mondial a évoqué ’’la non-application des règles de sécurité existantes et le non-respect de l’ordre public dans le stade’’.

La Fifa a aussi pointé du doigt ’’l’envahissement du terrain de jeu, les jets d’objets, l’allumage de feux d’artifice, l’utilisation de pointeurs laser et d’objets pour transmettre un message qui n’est pas approprié pour un événement sportif et une bannière offensante’’.

La qualification du Sénégal à la Coupe du monde 2022 n’a pas été remise en question comme l’a demandé la Fédération égyptienne de football dans sa plainte auprès des instances internationales.

Revenant sur les actes de violences constatés dans les stades en cette fin de saison, la Fédération ’’a condamné les violences sous toutes les formes et a demandé à tous les acteurs de développer l’esprit olympique’’, a ajouté Seydou Sané.

’’Le football doit unir, pas verser dans la violence, le football sénégalais doit être joué dans un esprit de fair-play et c’est la jeunesse du Sénégal qui va y gagner’’, a poursuivi le président Sané.

Selon lui, la Fédération a décidé d’améliorer son appui financier aux ligues régionales qui gèrent beaucoup de compétitions en tenant compte des disparités et des propositions ont été faites.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Senegal, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here