Tutelle et acteurs balisent le terrain pour un retour aux compétitions

8
Tutelle et acteurs balisent le terrain pour un retour aux compétitions
Tutelle et acteurs balisent le terrain pour un retour aux compétitions

Africa-PressSenegal. Dakar, 18 déc Le ministère des sports a servi de cadre vendredi de rencontre entre les responsables du département et des présidents de Fédérations et groupements sportifs pour préparer le retour aux compétitions sportives arrêtées depuis mars dernier à cause de la Covid-19.

Le vice-président du Comité national olympique et sportif sénégalais (CNOSS), Ibrahima Wade, intervenant à l’issue de la rencontre présidée par le directeur de cabinet du ministre des Sports, s’est réjoui de ces retrouvailles censées préparer le terrain à un retour aux compétitions.

‘’C’est une rencontre à l’issue de laquelle un document sera remis à la tutelle’’, a expliqué le vice-président du CNOSS en évoquant un ‘’protocole général de reprise’’.

‘’Même s’il faut reprendre, ce sera dans des conditions très claires’’, a-t-il précisé au micro de la RTS (publique) soulignant que la reprise doit se faire de manière sécurisée.

Ce sera en respectant les gestes barrières, en utilisant le thermo flash tandis que certaines fédérations devraient se conformer aux mesures édictées par leurs associations internationales comme celles demandant le huis clos dans leurs activités, a indiqué Wade. Il a insisté sur le fait qu’un document de reprise allait être remis au ministre des Sports.

‘’C’est pourquoi il était important pour le mouvement sportif de venir rencontrer la tutelle pour échanger en attendant qu’elle prenne langue avec son homologue du ministère de l’Intérieur’’, a-t-il laissé entendre.

Pour freiner la seconde vague de Covid-19, le ministre de l’Intérieur a récemment pris un arrêté rendant obligatoire le port du masque dans les services de l’administration publique, quel qu’en soit le mode de gestion, les services du secteur privé, les lieux de commerce, les moyens de transport public.

Les rassemblements sont également interdits sur les plages, les terrains de sport, les espaces publics et les salles de spectacle, avait indiqué le ministère de l’Intérieur la semaine dernière.

Cet arrêté avait soulevé les inquiétudes des présidents de fédérations et groupements sportifs qui ont craint la mort du sport sénégalais s’il était décidé de ne plus le reprendre. A cause de la pandémie de la Covid-19, les compétitions sportives ont été arrêtées au Sénégal depuis mars dernier. SD/AKS

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here