L’ADN, nouveau support de stockage numérique

2
L’ADN, nouveau support de stockage numérique
L’ADN, nouveau support de stockage numérique

Africa-Press – Senegal. Face à l’augmentation exponentielle des données numériques, qui doublent tous les trois ans, les modes de stockage actuels deviennent obsolètes. D’une part, les supports électroniques tels que les disques durs ont une durée de vie limitée, entre trois et cinq ans. D’autre part, les sauvegardes sur des serveurs représentent un coût environnemental gigantesque. Durable, compact, économique du point de vue énergétique, l’ADN apporte une solution à tous ces problèmes : 100 grammes d’ADN pourraient contenir… l’intégralité des données mondiales !

Changer de code

Mais comment écrire sur un support biologique ? En informatique, les données sont stockées sous forme d’un code binaire : une succession de 0 et de 1. L’ADN, quant à lui, est une séquence de molécules (des nucléotides) de quatre types : adénine, thymine, cytosine et guanine. Pour coder des informations sur des molécules d’ADN, il faut d’abord changer de code, c’est-à-dire passer du code informatique binaire à une séquence de nucléotides. Les chercheurs synthétisent ensuite la séquence numérique codée.

Des brins d’ADN stockés dans une capsule

Comme dans un jeu de Lego, ils imbriquent par des réactions chimiques des nucléotides créés à partir de glucose. Enfin, les brins d’ADN sont stockés dans une capsule. Pas besoin d’énergie pour maintenir une température constante : ils restent intacts, protégés de la lumière, de l’air et de l’eau. Quant à la lecture, c’est un séquenceur ADN qui s’en charge.

À l’heure actuelle, deux textes ont d’ores et déjà été codés sur support ADN par Stéphane Lemaire et Pierre Crozet, chercheurs à Sorbonne Université : la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne et la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Senegal, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here