L’AFAO et le SOAC scellent un accord pour une mise aux normes

1
L’AFAO et le SOAC scellent un accord pour une mise aux normes
L’AFAO et le SOAC scellent un accord pour une mise aux normes

Africa-PressSenegal. L’Association des femmes de l’Afrique de l’Ouest (AFAO) et le système Ouest africain d’accréditation (SOAC), ont scellé, mercredi, un accord de partenariat, pour davantage se mettre aux normes, a appris l’APS jeudi de sa présidente, Khady Fall Tall.

“Nous disposons d’une organisation de production alimentaire, une semi usine et nous disposons d’une formation en matière de transformation des produits agricoles, forestiers”, a fait observer Mme

Fall lors de la signature à

Dakar d’une convention de partenariat avec le point focal du SOAC.

“Nous avons fort besoin de nous rapprocher de l’association sénégalaise de normalisation pour essayer de nous mettre aux normes davantage que nous l’étions avec la supervision de l’ITA qui nous a beaucoup aidé”, a-t-elle ajouté

Cependant, a-t-elle soutenu, “pour arriver à un niveau que nous souhaitons, nous ne pouvons y parvenir sans nous rapprocher de notre structure nationale chargée de la question”.

D’après elle, “il existe des choix stratégiques relatifs à la nature de ce que nous voulons faire en termes d’objectifs et de besoins en tant qu’organisation, voulant produire beaucoup et à l’échelle”.

“Nous devons choisir la normalisation intrinsèque et extrinsèque du produit”, a dit la présidente de l’AFAO, soulignant que le but est d’encadrer toutes les femmes sénégalaises ou non, venant de l’Afrique de l’Ouest ou du continent en termes de formation de normalisation et d’accréditation.

Khady Fall Tall a insisté

sur la nécessité de sensibiliser les femmes sur cette question mais également de le propager, de le mettre à l’échelle.

“Avec tout le parcours que j’ai fait sur cette question, j’étais à l’école des explications sur la normalisation”, a-t-elle dit.

Pour sa part, El Hadj Abderrahmane Dionne, directeur général de l’Association sénégalaise de normalisation (ASN), a magnifié cette approche de l’AFAO en renforcement de capacités de ses groupements de femmes.

“Dans la perspective de renforcer ces femmes, la présidente a jugé nécessaire d’aborder le maillon d’infrastructures de qualité lequel est composé de plusieurs piliers notamment la normalisation, la certification, l’accréditation, la métrologie et la promotion de la qualité”, a expliqué, M.

Dionne.

Selon lui, les pays membres de l’UEMOA ont décidé de se mettre dans une structure unique pour le volet accréditation. L’ASN qui est en charge de la normalisation et la certification au niveau national, contribue aussi à la mise en œuvre de l’accréditation au niveau national en soutenant le SCOA.

“C’est dans ce cadre qu’il faut inscrire cette séance de signature”, a-t-il précisé.

Cette signature, effectuée ce 9 juin à l’occasion de la Journée mondiale de l’accréditation, est une occasion d’échanger sur les pistes de collaboration entre l’AFAO et l’ASN.

“Aujourd’hui, nous avons identifié clairement, les pistes de collaboration allant dans le sens du renforcement de l’infrastructure de la qualité également de capacités du groupement de femmes de l’AFAO”, a indiqué, le directeur général, de l’Association sénégalaise de normalisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here