Les médecins russes ont aidé un Sénégalais défiguré par un traitement contre le cancer

7
Les médecins russes ont aidé un Sénégalais défiguré par un traitement contre le cancer
Les médecins russes ont aidé un Sénégalais défiguré par un traitement contre le cancer

Africa-Press – Senegal. Un hôpital russe a pris en charge un Sénégalais défiguré par une thérapie anti-cancéreuse qui l’a privé d’une moitié du visage. Le jeune Africain a subi quatre opérations pour reconstruire sa joue et va devoir revenir à l’hôpital de la ville de Krasnodar pour refaire une paupière et des dents.

Un Sénégalais albinos de 24 ans a littéralement perdu la face après le traitement d’un mélanome. La thérapie contre le cancer a abîmé la peau et les os du visage en laissant un trou sur sa joue droite. Le jeune homme a été pris en charge par les médecins russes de l’hôpital régional de Krasnodar, qui ont partagé son histoire sur la page Telegram de l’établissement.

“La pommette sur le côté droit du visage et la mâchoire inférieure était absente. Il ne pouvait pas respirer correctement par le nez ou la bouche, ni avaler de nourriture”, a précisé l’établissement médical.

Pour lui payer une reconstitution faciale, la famille de Khadim D. a vendu tout son bétail et a sollicité une fondation caritative. Cette organisation a essayé de trouver des chirurgiens en Turquie et aux États-Unis, en vain.

Ce sont les médecins de l’hôpital régional de Krasnodar qui ont accepté de prendre en charge ce patient. Pour commencer, les spécialistes russes ont créé un modèle 3D du futur visage. Ensuite, ils ont effectué quatre interventions chirurgicales complexes, dont la première a duré près de 20 heures.

“Aujourd’hui, Khadim a une joue sur le côté droit de son visage au lieu d’un trou béant”, indique le message.

L’hôpital conclut qu’après trois mois de traitement, Khadim et son père vont se reposer un peu avant de revenir au printemps “pour une nouvelle paupière et de belles dents”.

La performance des médecins russes

En mars, les chirurgiens de Donetsk ont sauvé un patient, lui retirant une balle de son cœur qui continuait de battre.

L’homme de 36 ans qui a subi cette opération à cœur ouvert se rétablit bien. Il a qualifié de héros les professionnels de santé de Donetsk.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Senegal, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here