L’hôpital Heinrich Lübke de Diourbel étrenne son incinérateur des déchets médicaux

2
L’hôpital Heinrich Lübke de Diourbel étrenne son incinérateur des déchets médicaux
L’hôpital Heinrich Lübke de Diourbel étrenne son incinérateur des déchets médicaux

Africa-PressSenegal. L’adjointe au gouverneur chargée du développement, Marième Pouye Anne, a procédé mercredi à l’inauguration de l’incinérateur du centre hospitalier régional Heinrich Lübke de Diourbel (centre), financé par le gouvernement japonais à hauteur de 50 millions de francs CFA, en vue d’une meilleure gestion des déchets médicaux.

“Le centre hospitalier régional Heinrich Lübke de Diourbel, initiateur du projet, a reçu une assistance de 76 220 euros, soit environ 50 millions de francs CFA, pour l’acquisition dudit incinérateur médical et la construction du bâtiment qui l’abrite”, a déclaré l’ambassadeur du Japon au Sénégal, Arai Tatsuo.

Ce financement s’inscrit dans le cadre du programme d’assistance japonais aux projets locaux contribuant à la sécurité humaine.

Selon le diplomate japonais, “cet outil participe à la résolution de la problématique de la gestion en toute sécurité des déchets médicaux au Sénégal en minimisant les risques de contamination de l’environnement”.

L’installation de cet appareil vise aussi à minimiser les risques de contamination du personnel médical et des malades, selon les responsables de l’hôpital.

“En cette période de crise sanitaire mondiale” liée à la pandémie de Covid-19, “la gestion des déchets médicaux est plus que jamais d’actualité, car ces déchets peuvent être source de contamination pour le corps médical”, a indiqué le diplomate japonais.

Cet appui du Japon, au-delà de son importance dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, traduit l’engagement du gouvernement japonais à contribuer au développement économique et social du pays, ajoute Arai Tatsuo.

Il signale qu’un don de “près de 17 milliards de FCFA a été octroyé dans le cadre de la coopération bilatérale sous forme de fonds force covid-19, de fourniture d’équipements médicaux et d’aide alimentaire”.

S’y ajoute un don de “près de 557 milliards FCFA” alloué au Sénégal dans le cadre de la coopération multilatérale, en rapport avec les Nations unies, la JICA (l’Agence japonaise de coopération internationale), l’Unicef, le Fonds des Nations unies pour l’enfance, a poursuivi l’ambassadeur.

Le personnel

promet de prendre soin de cet appareil et a invité l’ambassadeur du Japon à poursuivre ce partenariat avec l’établissement sanitaire, en matière de renforcement de capacité du personnel et du plateau technique par exemple.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here