Louga : près de 100 jeunes seront formés aux métiers de briquetier et de briqueteur-maçon

6
Louga : près de 100 jeunes seront formés aux métiers de briquetier et de briqueteur-maçon
Louga : près de 100 jeunes seront formés aux métiers de briquetier et de briqueteur-maçon

Africa-PressSenegal. Une formation dans les métiers de briquetier et de briqueteur-maçon va bientôt démarrer à Louga, au profit de près de 100 jeunes, dans le cadre d’un projet financé par l’Union européenne (UE), a appris l’APS.

Khalilou Ndiaye, ingénieur à l’Office national de formation professionnelle (ONFP), en a fait l’annonce, jeudi, à Louga, au terme d’un atelier de validation de référentiels de titres de qualification professionnelle pour les métiers de la filière BTP-fabrication de matériaux locaux.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du projet Défi-Archipélago, lancé en septembre 2020 à Dakar, Tamba, Diourbel et Louga.

Le projet Défi-Archipélago, financé par l’Union européenne, vise à permettre aux jeunes Sénégalais tentés par l’émigration irrégulière de bénéficier d’une formation professionnelle ou de se lancer dans l’entrepreneuriat.

“Il fallait à travers ce document statuer sur la dénomination des titres de qualification professionnelle ciblés dans la phase identification. Ensuite, statuer sur la définition du titre en le contextualisant par rapport à la région de Louga”, a expliqué l’ingénieur Khalilou Ndiaye.

“Avec les professionnels, nous avons identifié les différentes activités, les tâches et les compétences relatives aux deux métiers”, a-t-il dit, précisant que 100 jeunes seront sélectionnés pour bénéficier de cette formation, en collaboration avec les chambres de commerce et des métiers de Louga.

Selon Khalilou Ndiaye, les jeunes souhaitant postuler à cette formation doivent faire valoir une expérience dans le domaine des Bâtiments et travaux publics (BTP), savoir lire et écrire en français, dans les langues locales et en arabe, peu importe le niveau d’études.

“En septembre dernier, nous étions à Louga pour faire une étude diagnostique. Elle a permis d’identifier la filière +utilisation des matériaux locaux dans la construction+, dans laquelle les jeunes apprenants seront formés”, a rappelé le conseiller spéciale du président de la Chambre de commerce et d’industrie de Dakar, Moustapha KA.

Selon lui, ce projet va permettre d’outiller dans les régions concernées, des jeunes et des femmes pour lutter contre l’émigration irrégulière ou favoriser une meilleure insertion des migrants de retour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here