Quel est l’avenir de la Terre ?

1
Quel est l’avenir de la Terre ?
Quel est l’avenir de la Terre ?

Africa-Press – Senegal. La Terre a 4,55 milliards d’années environ. Mais quel est son avenir ? Pour répondre à cette question, posée sur notre page Facebook par Joseph Milend, nous allons nous intéresser à la toute fin de notre planète. Au-delà du changement climatique, comment va-t-elle finir ? C’est notre Question de la semaine.

Vers 11 milliards d’années, les ennuis vont commencer

Entre notre planète et le Soleil, il existe une subtile alchimie qui ne permet rien de moins que la vie. Cependant, c’est bien notre étoile qui devrait mettre un terme à ce fructueux compagnonnage. Pour l’heure, le Soleil est âgé précisément de 4,57 milliards d’années: il est dans “l’âge mûr”, une période de relative stabilité en termes de température et de luminosité.

Mais cet état ne durera pas. Le thermomètre augmente lentement et devrait atteindre un maximum lorsqu’il aura 8 milliards d’années. Cette augmentation vient du fait qu’il se produit davantage de réactions de fusions à mesure que son cœur se contracte sous l’effet de la gravitation. Comme l’expliquait Sciences et Avenir dans un précédent article, vers 11 milliards d’années, les ennuis vont commencer.

Le noyau de la Terre conservé ?

Le Soleil aura alors fusionné tout l’hydrogène de son cœur. La fusion se poursuivra dans ses couches supérieures qui vont alors se dilater, augmentant significativement la taille de notre astre. Il deviendra alors une géante rouge, lorsqu’il aura 11,8 milliards d’années. Puis notre étoile se refroidira lentement pour devenir une naine blanche, ultime stade de son existence. La Terre ne devrait déjà pas survivre à la phase géante rouge.

En effet, au cours de ce processus, les changements de taille du Soleil vont fortement affecter l’ensemble des planètes rocheuses les plus proches dont notre planète. Quand le Soleil enflera pour devenir une géante rouge, il deviendra une boule de plasma à 3.000 degrés, plus vaste que l’orbite actuelle de la Terre…

“Le destin de la Terre est encore incertain”, expliquait cependant en 2016 à Sciences et Avenir Leen Decin, de l’Institut KU Leuven, en Belgique. Le noyau de la planète pourrait tout de même subsister à la phase géante rouge et se retrouver à orbiter autour de la naine blanche qui lui succédera.

Nous ne serons, de toute façon, plus là pour vérifier. Dans un milliard d’années, l’évolution de l’activité du Soleil rendra toute forme de vie impossible sur notre planète. En effet, l’augmentation de sa luminosité empêchera l’eau liquide de persister, les océans s’évaporeront.

Et si la fin de la Terre arrivait plus tôt ?

La planète (sans nous) aurait donc encore quelques milliards d’années de répit… ou pas. D’ici un milliard d’années, une étoile errante pourrait passer à proximité du Soleil et détruire la Terre. Plusieurs scénarios sont possibles: l’étoile pourrait expulser la Terre de la zone habitable en la faisant s’entrechoquer avec une autre planète, ou en la poussant en direction de notre étoile.

Selon des calculs réalisés par le Laboratoire d’astrophysique de Bordeaux, il y aurait en effet 1% de chance pour qu’une telle étoile passe d’ici le prochain milliard d’années à moins de 100 unités astronomiques du Soleil. Heureusement, “si une étoile passe à moins de 100 UA du Soleil, il y a encore une très forte probabilité pour que les huit planètes du Système solaire survivent”, selon ces chercheurs. C’est-à-dire 92% de chance qu’aucune des huit planètes ne soit détruite.

Concernant les 8% restants et en ce qui concerne la Terre, il y aurait 0,48% de chance qu’elle entre en collision avec la Lune ou Vénus. 0,24% de chance qu’elle soit poussée en direction du Soleil. Enfin, dans des cas extrêmement rares, notre planète pourrait même être capturée gravitationnellement (0,0011%) par une étoile vagabonde ou projetée (0,00021%) vers le nuage d’Oort.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Senegal, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here