Saly-Portudal : des femmes de la pêche artisanale formées aux techniques de plaidoyer

4
Saly-Portudal : des femmes de la pêche artisanale formées aux techniques de plaidoyer
Saly-Portudal : des femmes de la pêche artisanale formées aux techniques de plaidoyer

Africa-Press – Senegal. Une session de formation aux techniques de plaidoyer d’une durée de deux jours se tient depuis mardi matin à Saly Portudal (ouest), à l’intention des membres du Réseau des femmes de la pêche artisanale du Sénégal (REFEPAS).

Elle est organisée par le projet ‘’Feed the future’’-‘’Dekkal Geej’’, une initiative des Etats-Unis d’Amérique, mise en œuvre par l’ONG Winrock.

Le but de la session de formation est de contribuer au ‘’renforcement de la demande et de l’engagement des intervenants pour la gestion d’une pêche plus durable, responsable et équitable’’.

Selon Mamadou Dabo, du projet ‘’Dekkal Geej’’, il s’agit d’‘’accroître’’ les capacités d’influence des acteurs de la pêche sur les politiques publiques au Sénégal, grâce au renforcement de celles des acteurs locaux en matière de plaidoyer.

En renforçant les compétences des femmes, ‘’nous voulons leur permettre d’avoir tous les outils nécessaires pour être en mesure de discuter avec les autorités et les autres décideurs politiques, pour une meilleure prise en charge de la pêche artisanale et une gestion durable de la ressource halieutique’’, a expliqué M. Dabo.

La présidente du REFEPAS, Diaba Diop, a salué la tenue de cette session de formation qui, selon elle, est venue à son heure.

‘’Nous estimons que cette session de formation aux techniques de plaidoyer est venue à son heure, dans un contexte d’implantation massive d’usines de production de farine de poisson qui, pour la plupart, utilisent les petits pélagiques. Pour un kilogramme de farine, il faut cinq kilogrammes de poisson, ce qui pose problème’’, a-t-elle souligné.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Senegal, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here