Scandale à répétition autour des logements sociaux : L’une des plus belles initiatives d’ATT en passe d’être sabotée par le Ministre Kamena

2
Scandale à répétition autour des logements sociaux : L’une des plus belles initiatives d’ATT en passe d’être sabotée par le Ministre Kamena
Scandale à répétition autour des logements sociaux : L’une des plus belles initiatives d’ATT en passe d’être sabotée par le Ministre Kamena

Africa-Press – Senegal. Le Ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, des Domaines, de l’Aménagement du Territoire et de la Population, M. Bréhima Kamena occupe-t-il un poste ministériel dont il n’a pas la compétence ? C’est la question qu’il faut se poser finalement car jusqu’à preuve de contraire, le scandale autour de l’attribution des logements sociaux n’a toujours pas connu son épilogue. Ce qui constitue du coup, une atteinte grave à l’initiative de Feu Président ATT, visant à lutter contre la pauvreté à travers l’attribution des logements sociaux.

Pour rappel, au lendemain de son élection en 2002, le Président Amadou Toumani Touré avait promis d’offrir un toit, au maximum de Maliens. Une promesse tenue car, de 2004 et 2012, il fait bâtir un total de 10.000 logements, de Kayes à Kidal, au grand bonheur des bénéficiaires dont les moyens ne suffisaient guère pour s’en acquérir. Le site de Yirimadio, situé en commune VI du district de Bamako, communément appelé ‘’1008 logements’’, fut le premier inauguré le 05 mai 2004. S’en sont suivis d’autres à travers le Mali, contribuant donc à booster le bilan d’ATT.

Ainsi, au fil des ans, l’homme a remis aux bénéficiaires des logements sur des sites : 501, 320, 160, 759 ; 300 dans le seul district de Bamako et des centaines dans les régions. Alors qu’il quittait le pouvoir suite aux malheureux événements de 2012, menés par le capitaine Amadou Aya Sanogo, 4000 logements sociaux étaient toujours en chantier, dont ceux de N’Tabacoro. C’est donc un élogieux bilan de 14.000 logements, faisant le bonheur de milliers de citoyens qu’ATT a forgé au cours de ses deux mandats présidentiels. Rien que pour atténuer la souffrance des nécessiteux qui rêvent d’avoir un logement social.

Même si cet ambitieux programme a souvent connu des hauts et des bas par le passé, notamment au temps de Feu Président Ibrahim Boubacar Keita, on l’aura vu saboter par une forme de corruption et de favoritisme sous cette transition qui commençait à susciter l’espoir. L’illustration parfaite en est l’attribution controversée des 12 566 logements sociaux de N’Tabacoro : tentative de sabotage des procédures, attribution par affinité, entre autres. Toute chose qui n’est pas digne de cette transition qui s’est donnée comme objectif de poser les bases d’un Mali nouveau.

Ce scandale à répétition dont souffre pour une seconde fois l’attribution des logements sociaux, est imputable au seul Ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, des Domaines, de l’Aménagement du Territoire et de la Population, M. Bréhima, qui peine à procéder à une attribution saine et équitable, conformément aux idéaux d’ATT.

Si la première attribution annulée par le gouvernement a fait couler beaucoup d’encres et de salives, il en est de même pour la deuxième qui a dépassé les entendements. En ce sens qu’on parle de la disparition de 250 lots, avec à la clé des logements attribués à des enfants, en bas âge. Une autre situation scandaleuse qui démontre comment le Ministre Kamena sabote l’initiative de l’ex Président Feu Amadou Toumani Touré.

Face à cette situation qui n’honore pas la transition, il urge du point de vue des observateurs, de remercier le Ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, des Domaines, de l’Aménagement du Territoire et de la Population, M. Bréhima Kamena qui a prouvé son incompétence de mieux gérer l’attribution des logements sociaux.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Senegal, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here