«Tounga : Ça doit changer !» : Une bande dessinée pour faire comprendre aux enfants leurs droits

3
«Tounga : Ça doit changer !» : Une bande dessinée pour faire comprendre aux enfants leurs droits
«Tounga : Ça doit changer !» : Une bande dessinée pour faire comprendre aux enfants leurs droits

Africa-Press – Senegal. C’est une bande dessinée lancée ce mercredi, dans le cadre de la Journée internationale des droits de l’enfants, par le Mouvement africain des enfants et jeunes travailleurs (Maejt). «Tounga : ça doit changer» met à nu les problèmes relatifs à la

protection des enfants tels que la négligence, la vulnérabilité, la maltraitance, le mariage forcé,

les pires formes de travail et la discrimination, entre autres.

Face à ces problématiques qui touchent plusieurs pays d’Afrique, la Cedeao, en collaboration avec le Groupe régional de protection de l’enfant (Grpe) composé d’agences des Nations Unies, d’Ong et le Maejt, a élaboré le cadre stratégique pour le renforcement des systèmes nationaux de protection de l’enfant.

En adoptant un cadre stratégique, les pays de l’Afrique de l’Ouest se sont engagés à prendre des mesures fortes en termes de législation et à mettre en œuvre des actions concrètes pour une meilleure protection des enfants.

Cependant, dans les faits, le contenu de ce cadre écrit dans des langues étrangères (français, anglais et portugais) soutenues, n’est pas très connu par les premiers concernés, c’est-à-dire les enfants. C’est ce qui explique la réalisation de ce film à dessin animé pour mieux éveiller les enfants sur leurs droits.

‘’C’est dans l’optique de faire comprendre aux enfants leurs droits que le Maejt, en collaboration avec Enda Jeunesse Action et le soutien financier de Save the Children et partant du souhait émis par la Cedeao d’en faire une large diffusion, a traduit ce cadre stratégique en version adaptée aux enfants à travers le film à dessins animés «Tounga : ça doit changer», a fait savoir Aimé Bada, Coordonnateur Enda Jeunesse Action.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Senegal, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here