la peinture bâtiment, un autre trésor caché pour entreprendre

3
la peinture bâtiment, un autre trésor caché pour entreprendre
la peinture bâtiment, un autre trésor caché pour entreprendre

Africa-PressTchad. Nous avons rencontré Fabrice Mabiyala, spécialiste en peinture bâtiment, originaire de Congo Kinshasa. Il explique que c’est grâce à ce métier qu’il prend en charge sa petite famille.

D’après la définition, la peinture est un art, c’est un métier comme tout autre métier. On peut l’apprendre sur les bancs de l’école. C’est aussi un don que Dieu donne à chacun comme les autres dons.

Pour lui, “le peintre bâtiment peut bien vivre s’il est sérieux dans tout ce qu’il fait” car “ce n’est pas seulement dans les bureaux qu’on peut gagner sa vie mais avec les petits métiers également”.

En ce qui concerne les rémunérations, le peintre informe que cela dépendra de la taille des bâtiments et mûrs. “Il y a des bâtiments de 250.000 Fcfa, 300.000 Fcfa voire 400.000 Fcfa.

Le tarif minimum commence à partir de 100.000 Fcfa. “Le minimum requis est qu’un peintre bâtiment doit avoir un local, un atelier pour servir de référence aux clients.

Le peintre dans son atelier, doit recruter les autres et les former”, souligne Fabrice. “On n’a pas à acheter un espace publicitaire pour informer ou être connu, nos œuvres font nos publicités”, précise-t-il.

Ce qui importe c’est le savoir faire. Fabrice encourage les jeunes à apprendre et entreprendre dans ce métier qui peut rapidement les lancer. Grâce à son talent et son abnégation, le peintre Fabrice a gagné un marché en Libye avec une entreprise Internationale.

“À cœur vaillant, rien d’impossible. Il suffit de se jeter à l’eau et tout ira bien”, assure-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here