les tchadiens de l’étranger sont exclus de la présidentielle du 11 avril 2021

2
Tchad : les tchadiens de l’étranger sont exclus de la présidentielle du 11 avril 2021
Tchad : les tchadiens de l’étranger sont exclus de la présidentielle du 11 avril 2021

Africa-PressTchad. Les tchadiens de la diaspora ne pourront pas se rendre aux urnes le 11 avril 2021 pour élire le prochain président de la république. Ils ont été mis à l’écart par le Cadre national du dialogue politique (CNDP)

Le président du Cadre national du dialogue politique (CNDP), Mahamat Zene Bada, par ailleurs, secrétaire général du Mouvement patriotique du Salut (MPS), fait savoir que la résolution n°01 du 18 février du Code électoral modifié n’autorise pas les tchadiens de l’étranger à voter du 11 avril 2021. Cette résolution modifie le Code électoral en ramenant l’âge de candidature au poste de président à 40 ans au lieu de 45 ans.

Le président du CNDP note qu’il a été saisi par la Commission électorale nationale indépendante (Céni) le 17 février. A l’issue de la saisine, le cadre s’est réuni le jour d’après. Après cette rencontre du 18 février, il a été décidé que :

la modification du Code électoral en son article 128 pour le mettre en conformité avec l’article 67 de la Constitution. Cependant, pour tenir compte du facteur “temps”, il est demandé à la Cour suprême et à la CENI d’enregistrer les candidatures à l’élection présidentielle en tenant compte de cet article 67 de la Constitution.
La CENI est autorisée, pour la seule élection présidentielle en cours, de permettre, dans les bureaux de vote où le nombre d’électeurs exigé par l’article 37 du Code électoral (400, Ndlr) ne peut pas être respecté, le vote jusqu’à 430 électeurs dans lesdits bureaux de vote.

Jusqu’à ce qu’il soit possible de procéder à la révision du fichier électoral et de mettre en place les démembrements de la CENI dans les représentations diplomatiques du Tchad à l’étranger, le vote des Tchadiens de l’étranger est suspendu.

la modification du Code électoral en son article 128 pour le mettre en conformité avec l’article 67 de la Constitution. Cependant, pour tenir compte du facteur “temps”, il est demandé à la Cour suprême et à la CENI d’enregistrer les candidatures à l’élection présidentielle en tenant compte de cet article 67 de la Constitution.

La CENI est autorisée, pour la seule élection présidentielle en cours, de permettre, dans les bureaux de vote où le nombre d’électeurs exigé par l’article 37 du Code électoral (400, Ndlr) ne peut pas être respecté, le vote jusqu’à 430 électeurs dans lesdits bureaux de vote.

Jusqu’à ce qu’il soit possible de procéder à la révision du fichier électoral et de mettre en place les démembrements de la CENI dans les représentations diplomatiques du Tchad à l’étranger, le vote des Tchadiens de l’étranger est suspendu.

Le CNDP ajoute que le fichier électoral des tchadiens de l’étranger n’a pas été révisé. Aussi la le décalage entre les projections de la cartographie électorale et le nombre de bureaux de vote. Enfin la pandémie à coronavirus qui n’a pas été favorable à la mise sur pied des démembrements de la CENI dans les services diplomatiques du Tchad à l’étranger.

Le Cadre informe qu’il soumettra le document au président de la république : « un décret d’application du Code électoral » pour entériner cette résolution.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here