30 start-ups africaines de 1er plan bénéficient d’un soutien inédit en commercialisation de la Fondation Gates

4
30 start-ups africaines de 1er plan bénéficient d’un soutien inédit en commercialisation de la Fondation Gates
30 start-ups africaines de 1er plan bénéficient d’un soutien inédit en commercialisation de la Fondation Gates

Africa-Press – Tchad. 30 startups africaines de premier plan impactant la chaîne d’approvisionnement des produits de santé ont été sélectionnées pour bénéficier d’un soutien inédit en matière de commercialisation et d’impact de la part de la Fondation Gates, de MSD, de l’OMS-AFRO, etc.

Communiqué

Le programme panafricain « Investir dans l’innovation » (i3) est financé par la Fondation Bill & Melinda Gates et parrainé par Merck Sharp & Dohme (MSD), le Bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé pour l’Afrique, l’AUDA-NEPAD et AmerisourceBergen. Il a pour but d’investir dans les start-ups africaines les plus prometteuses en phase de démarrage ou de impactant la chaîne d’approvisionnement des produits de santé.

Les 30 start-ups ont été sélectionnées à travers 14 pays d’Afrique. Près de 50 % des start-ups sont dirigées par des femmes et 30 % des entreprises opèrent en Afrique francophone.

Les jeunes entreprises sélectionnées recevront une subvention de 50 000 dollars et auront accès à des opportunités de marché pour catalyser des partenariats axés sur la croissance avec des donateurs, des acteurs de l’industrie et des institutions.

Le 26 septembre 2022. Lagos, Nigeria. Investing in Innovation (i3), une initiative panafricaine de soutien aux jeunes pousses de la chaîne d’approvisionnement de la santé en Afrique, a annoncé sa première cohorte de 30 start-ups. Financée par la Fondation Bill & Melinda Gates et parrainée par Merck Sharp & Dohme (MSD), le Bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé pour l’Afrique, l’AUDA-NEPAD et AmerisourceBergen, i3 réunit les principaux donateurs, les leaders d’industrie et les institutions africaines pour initier une nouvelle approche des affaires soutenant les innovations en matière de santé réalisées par des Africains. Les start-ups sélectionnées recevront une subvention de 50 000 dollars et un soutien pour catalyser des partenariats axés sur la croissance avec les donateurs, les leaders d’industrie et les institutions.

Les 30 start-ups sélectionnées proviennent de 14 pays africains. Ces entreprises, qui sont en phase de démarrage ou de croissance, proposent des solutions innovantes notamment pour pour la distribution de médicaments et d’équipements médicaux, la gestion et le financement des stocks, l’authentification, la traçabilité, la gestion des déchets médicaux. Elles démontrent que les solutions conçues en Afrique sont prêtes à aider à transformer l’accès aux produits de santé de bien des manières. 47% des entreprises sont dirigées par des femmes (ce que le programme définit comme ayant au moins une femme avec une participation au capital et un rôle actif de direction), et 30% des entreprises opèrent en Afrique francophone.

Les entreprises sélectionnées sont, dans l’ordre alphabétique : Chekkit Technologies, Disrupt Pharma Tech Africa (Medsaf), DrugStoc Ehub Limited, Erith Health Services, Gricd, LifeBank, Lifestores Healthcare, OneHealth, ClinicPesa, Damu Sasa, The Pathology Network, Negus Med, Signalytic,

Viebeg Technologies, Zuri Health, Xetova, Cure Bionics, DeepEcho, Dr Sett, Infiuss Health Limited, Medevice, Meditect, Sobrus, Valorigo, Azanza Health, Appy Saude, Aviro Health, Contro, VaxiGlobal, Zinacare.

i3 est coordonné par Salient Advisory, SCIDaR et SouthBridge A&I et est mis en œuvre par les principaux centres technologiques du continent : CCHub, Startupbootcamp, IMPACT Lab et Villgro Africa.

Ann Allen, Chargée de Programme Senior à la Fondation Bill & Melinda Gates, commente : « Les innovations fondées sur le numérique et dirigées localement ont un énorme potentiel pour aider à relever les défis de l’accès aux médicaments pour les patients historiquement non desservis en Afrique. Nous sommes ravis de voir des femmes leaders à la tête de nombre de ces start-ups, car nous savons que les écosystèmes d’innovation sont renforcés par la diversité. »

Le Dr Abdullahi Sheriff, Vice-président associé de l’accès au marché mondial chez MSD, a noté « L’innovation représentée par les start-ups sélectionnées est inspirante. Chez MSD, nous sommes enthousiasmés par l’opportunité de collaborer avec ces innovateurs de premier plan par le biais d’i3, pour aider à transformer les chaînes d’approvisionnement des soins de santé et améliorer l’accès aux médicaments à travers l’Afrique.”

Efosa Ojomo, Directeur de la prospérité mondiale à l’Institut Clayton Christensen, et membre du comité directeur de l’i3, a également commenté :

« L’accent mis par i3 sur l’ingéniosité africaine n’a que trop tardé – soutenir les innovations locales, créatrices de marché, pour qu’elles soient mises à l’échelle permettra au continent de réaliser des gains de santé, de générer de la prospérité et de surmonter les crises futures. »

Prashant Yadav, Chercheur Principal au Centre for Global Development et Professeur à l’INSEAD, président du comité de pilotage i3, a également commenté

« L’ampleur de l’innovation représentée par la cohorte d’entreprises sélectionnées confirme que les innovations basées sur les données peuvent jouer un rôle important dans l’amélioration rapide de la résilience des chaînes d’approvisionnement de la santé en Afrique. »

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Tchad, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here