N’Djamena accueille le colloque régional sur la sécurisation du foncier agro-pastoral

4
N’Djamena accueille le colloque régional sur la sécurisation du foncier agro-pastoral
N’Djamena accueille le colloque régional sur la sécurisation du foncier agro-pastoral

Africa-Press – Tchad. Il se tient à N’Djamena, du 23 au 25 novembre, le colloque régional (Afrique centrale et de l’Ouest) sur la sécurisation du foncier agro-pastoral. En lançant les travaux de ce forum, le ministre de l’Élevage et des Productions animales, Abderahim Awat Atteib, a rappelé que le Tchad est un pays à vocation agro-pastorale.

Le rapport technique de cadrage macroéconomique et budgétaire 2018-2021, rapporte que la croissance dans la branche de l’élevage est de 4,7% contre 2,4% en 2015. De même, selon le recensement de l’élevage de 2015, le cheptel tchadien compte près de 100 millions de ruminants.

« Le mode de production est caractérisé par une diversité de systèmes qui ont en commun de valoriser de vastes superficies de ressources humaines à savoir les pâturages naturels, la pâture des espaces cultivés après les récoltes, les eaux usées et les terres salées », explique le ministre.

Toutefois, relève-t-il, la gestion des ressources naturelles fait l’objet de conflits avec des conséquences parfois « tristes ». Même si l’élaboration d’un projet de code pastoral initié en 2011 n’a pas abouti, poursuit Abderahim Awat Atteib, il est opportun de procéder à l’actualisation du cadre législatif et règlementaire.

Le ministre de demander aux participants de formuler des orientations et des recommandations « essentielles » à l’élaboration et à la mise en œuvre de politiques foncières innovantes et adaptées aux enjeux croissants de développement auxquels font face le Tchad, l’Afrique du Centre et de l’Ouest.

Ce colloque régional se structure autour de quatre axes à savoir le processus d’élaboration de politiques foncières légitimes et légalisées ; des statuts des terres agro-pastorales et des communs ; des dispositifs de gouvernance responsable du foncier agro-pastoral et des mécanismes d’information et de défense des droits par les agriculteurs et éleveurs.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Tchad, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here