flambée des prix des denrées alimentaires à l’approche du ramadan

3
Tchad : flambée des prix des denrées alimentaires à l’approche du ramadan
Tchad : flambée des prix des denrées alimentaires à l’approche du ramadan

Africa-PressTchad. Les prix des denrées alimentaires ont commencé à augmenter sur les étals et dans certaines boutiques de N’Djamena et dans les provinces. La majorité des produits de grande consommation commencent à être impactés

Les usagers de N’Djamena ont commencé à se plaindre de la flambée des prix des produits sur le marché. Cette attitude des commerçants qui est devenu coutume, tend à s’éterniser sous le regard des pouvoirs publics. Une dame que nous avons rencontrée au marché d’Abena regrette que le prix des prix des produits de premières nécessités grimpe. Elle explique que : « le mais de 1000 francs est monté jusqu’à 1500 FCFA, le litre d’huile qui coutait 800 coute déjà 1000 francs ».

« Même le prix des fruits ont augmenté », regrette Denenodji Philomene. Ceci, alors que la pandémie à coronavirus d’un côté, freine le développement des activités. Comme plusieurs autres, cette femme souhaite que le gouvernement intervienne avant que le phénomène ne s’amplifie. Les acheteurs pensent que ce sont les commerçants qui essayent de faire de la surenchère en période du mois sacré de ramadan qui se pointe.

Les commerçants quant à eux pointent du doigt les fournisseurs et vice versa. Au marché Dembé, un boutiquier explique qu’il prend le sac de farine à 21 500 Fcfa, voire plus. Le prix du sac de sucre est passé de 32 000 à 33 500 Fcfa. Les plus nantis ont commencé à se procurer les vivres en quantité pour éviter qu’il y ait pénurie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here