une conférence-débat sur la transition énergétique organisée à Ndjamena

3
une conférence-débat sur la transition énergétique organisée à Ndjamena
une conférence-débat sur la transition énergétique organisée à Ndjamena

Africa-Press – Tchad.
L’ancien ministre du Pétrole et de l’Energie Boukar Michel a co-animé une conférence-débat ce 24 novembre 2021, en prélude du « Salon des carrières » organisé par la SPE, section de N’djamena, sous le thème : « La transition énergétique et la gestion environnementale’ ». Le paneliste a commencé son intervention en expliquant « qu’on entend par développement durable, un développement qui se fait en utilisant toutes les ressources naturelles possibles, sans compromettre la destruction de notre environnement ou de notre écosystème, afin de préserver un avenir meilleur pour les autres ».

Ensuite, il a rappelé que « les phénomènes du changement climatique et du développement durable ont commencé depuis plus de plus de 100 ans, avec le développement sans égal de l’exploitation des ressources naturelles qui a créé l’augmentation des gaz à effet de serre et la destruction de la couche d’ozone. » Ainsi, avec l’inégale répartition des biens mondiaux, on fait la capitalisation de la richesse mondiale. On se rend compte que 60% de cette richesse est gérée par les quelques pays riches (le fameux G20). « Ce groupe de 20 pays les plus riches ou plus industrialisés est créé pour décider du sort des pays pauvres ».

Le Tchad doit faire donc doit agir, en réduisant la circulation des véhicules et en œuvrant davantage pour l’exploitation de l’énergie renouvelable. « Certes, l’État est au centre, mais il faut aussi l’implication des communautés et des communes, pour une autonomisation énergétique dans notre pays », a rappelé Boukar Michel.

Enfin, s’agissant de la récurrente question de la gestion de la terre au Tchad, la problématique du sol doit faire l’objet d’une profonde réflexion. Il faut adopter des textes pour aider les paysans à avoir l’accès à la terre, et le titre foncier leur permettrait de prendre des crédits à la banque. En conclusion, la transition énergétique, le changement climatique et le développement durable doivent bénéficier de l’implication de tous.

Pour plus d’informations et d’analyses sur la Tchad, suivez Africa-Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here