Frontières aériennes du Tchad : le protocole sera actualisé pour accroitre les mesures sanitaires

Africa-PressTchad. Les frontières aériennes du Tchad sont fermées depuis le 4 janvier 2021, à l’exception des vols cargos. Le ministre de la Santé publique et de la Solidarité nationale a justifié lundi cette mesure par la nécessité de procéder à une réactualisation du protocole qui encadre les voyageurs.

Selon le ministre, une infime proportion de voyageurs à l’arrivée est testée positive :
“Les gens qui rentrent au Tchad par l’aéroport, ils se présentent avec un test négatif. Une fois au Tchad, ils doivent se représenter pour refaire un test. Il nous est arrivé, même si c’est vraiment dans une proportion très infime, de découvrir des cas positifs parmi les retours de voyage.”

Le protocole pourrait être “resserré” avec de nouvelles dispositions visant à renforcer les mesures sanitaires pour les voyageurs, avant d’envisager une réouverture :
“Ce qui explique que dans le décret n° 2585 repris par le décret n° 002 du 7 janvier, que la mesure concernant la fermeture de l’aéroport de N’Djamena a été prise et reconduite ; le temps qu’au niveau de la coordination, du ministère en charge de la santé publique publique, en collaboration avec les services du ministère de l’Aviation civile, que nous puissions actualiser le protocole qui en vigueur, de telle sorte que les mailles puissent être resserrés et que des nouvelles dispositions soient prises pour accroitre les mesures sanitaires à l’entrée de notre pays au niveau de l’aéroport de N’Djamena.”

Le dispositif sera réadapté et des propositions seront soumises au Comité de gestion de crise qui est seul habilité à décider :
“Si l’aéroport a été fermé, c’est pour des raisons scientifiques et techniques, parfaitement valables. Nous allons réajuster le dispositif et soumettre des propositions au niveau du Comité de gestion de crise qui est seul habilité à retirer une mesure, l’adapter ou la maintenir”.

Les frontières aériennes sont fermées jusqu’au 14 janvier inclus, selon le décret n°2 du 7 janvier 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here