intégration de 20.000 jeunes, les diplômés sans emploi sont en colère

Africa-PressTchad. La plateforme des diplômés en Instance d’Intégration à la Fonction publique a déploré dimanche le non respect de la promesse du chef de l’État pour les intégrations au titre de l’année 2020.

Lors de la présentation de ses voeux du nouvel an à la Nation, le chef de l’État a fait part de sa volonté de continuer à recruter les lauréats jusqu’å l’épuisement du quota de 20.000 jeunes à la fonction publique, malgré que le pari fixé en 2020 fût un échec, rappelle le coordinateur Aime Assaidji Bona.

“Il n’y a que 6798 diplômés qui ont été officiellement recrutés. Cet état de fait montre à suffisance que le président de la République n’a pas tenu sa promesse à l’égard de la jeunesse qui vit dans une situation d’inactivité forcée due au manque de travail et d’emploi qui va grandissant”, déclare Aime Assaidji Bona.

Statistiquement, la commission chargée des recrutements n’a trié que 19 dossiers par jour, en déduit la plateforme qui s’interroge sur les raisons de la lenteur.

“L’avenir des diplômés sans emploi est littéralement rendu en poussière et tous les regards sont tournés vers le désarroi, faute d’une bonne politique de l’emploi au Tchad. Le plateforme, fidèle à sa bonne volonté de trouver une issue favorable à ces recrutements de 20.000 jeunes à la Fonction publique, exige avec la dernière énergie que les 13.202 diplômés restants soient être recrutés au premier trimestre de l’an 2021”, Aime Assaidji Bona.

La plateforme estime que la commission spéciale peut recruter les 13.202 lauréats restants en 90 jours si elle travaille sur 147 dossiers par jour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here