Issoufou : “la communauté internationale doit se mobiliser pour aider les pays du Sahel et du Lac Tchad”

Africa-PressTchad. Le président nigérien Mahamadou Issoufou a participé mercredi par visioconférence, à une session du Conseil de Sécurité des Nations Unies, consacrée aux défis du maintien de la paix et de la sécurité dans les contextes fragiles.
Il a appelé la communauté internationale à se mobiliser pour “aider les pays du Sahel et du Lac Tchad à sortir de ce contexte fragile dont les premières victimes sont les femmes et les enfants”.
“L’Afrique est certainement le continent où on rencontre le plus de contextes fragiles. Aider l’Afrique à mettre en œuvre l’agenda 2063 et ses plans et projets est le seul moyen de sortir l’Afrique de la fragilité”, rappelle-t-il.
Issoufou exhorte à soutenir la mise en place de la Zone de libre Échange Continentale Africaine, des plans de développement des infrastructures, de l’agriculture, de l’industrie en Afrique et porter une attention particulière à des régions fragiles comme celle du Sahel où les États sont confrontés à tous les facteurs de fragilité notamment les défis sécuritaire, climatique et démographique.
“Dans cette région nous avons plus que jamais besoin d’institutions démocratiques fortes, de moyens de défense et de sécurité renforcés et de développement. En particulier, nous avons besoin d’un mandat sous chapitre 7 pour la force conjointe du G5-Sahel, nous avons besoin de la participation la plus large possible de la communauté internationale à la coalition internationale de lutte contre le terrorisme au Sahel”, déclare-t-il.
Selon Issoufou, “ce qui se passe au Sahel et dans le bassin du Lac Tchad interpelle toute la communauté internationale. Le massacre de plus de 100 personnes innocentes le 2 Janvier 2021 dernier dans la région de Tillabéry à la frontière avec le Mali est là pour nous le rappeler”.
Il ajoute que “la communauté internationale doit se mobiliser pour aider les pays du Sahel et du Lac Tchad à sortir de ce contexte fragile dont les premières victimes sont les femmes et les enfants. Nous fondons l’espoir que les membres du conseil de sécurité, dont c’est la mission d’assurer la paix et la sécurité mondiales, mettront le sahel et le bassin du Lac Tchad au centre de leur agenda.”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here