La CONAJEPDT exige la libération de ses camarades

4

Africa-PressTchad. Au cours de « la marche de consensus républicaine » du 6 février 2021 des défenseurs des Droits de l’Homme ont été interpellés par les forces de l’ordre.

A cet effet, la Coordination Nationale des Jeunes pour la Paix et le Développement au Tchad (CONAJEPDT) informe l’opinion nationale et internationale que parmi ces personnes ayant fait l’objet d’une « arrestation arbitraire » figurent : le chargé de la mobilisation, Mahamat Oumar Ibrahim, le coordonnateur national des jeunes pour la paix et le développement au Tchad, Mahamat Nour AHmat Ibedou, le secrétaire général de la Convention tchadienne des droits humains (CDDTH), Mme Fatime Abdelkrim Soumaila, la trésorière du Mouvement «Les Transformateurs » et d’autres camarades,

Ainsi donc, la CONAJEPDT « exige la libération immédiate et sans délais de ses camarades qui se trouvent en ce moment dans une condition lamentable ». C’est ce qu’il faut retenir essentiellement du communiqué rendu public le 8 février 2021 à N’Djamena et signé par le secrétaire général adjoint Hamat Abdraman. Par ailleurs, la CONAJEPDT met en garde le gouvernement tchadien en tout ce qui pourrait advenir à ses camarades.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here