le parti CDF déplore la “dévalorisation du savoir dans tous les domaines”

4

Africa-PressTchad. La Convention pour la démocratie et le fédéralisme (CDF) a installé le 13 mars les membres de sa section dans le 6ème arrondissement de N’Djamena. Dans son discours, le secrétaire national de la CDF, Noubatessem Jonthan Baguyanan, a estimé que le Tchad ne manque de rien, à l’exception de la volonté politique ; ce qui entraine la “dévalorisation du savoir dans tous les domaines et la mauvaise répartition des richesses”.

“Comment comprendre que dans un pays où 70% des enseignants sont des maîtres communautaires, l’État forme des enseignants pour les laisser sur le carreau. Vous chômez parce qu’on ne donne pas de la valeur au savoir de ceux qui peuvent créer de l’emploi : le Tchad est dernier en environnement des affaires”, a déploré Noubatessem Jonthan Baguyanan.

De l’avis du secrétaire national, pendant que des citoyens croulent sous la misère, des évènements coûteux sont organisés (courses de chameaux, mariages pompeux, etc) en parallèle. Il relève que la solution face aux problèmes du Tchad ne peut qu’être politique.
“La CDF compte prendre le pouvoir pour revaloriser le savoir et faire jouir les tchadiens équitablement des richesses nationales. Les textes et les structures qui encadrent ces élections sont vicieuses. L’un des candidats et ses supporters ont commencé la campagne avant le temps et la CENI a été incapable de les arrêter. Ce scrutin est dangereux : des armes ont parlé et arraché des vies chez l’un des candidats”.

Le parti affirme que la France “maintient les peuples de toute la sous-région d’Afrique francophone dans la misère par différents mécanismes politiques, économiques, commerciaux et militaires”. Selon Noubatessem Jonthan Baguyanan, “beaucoup de peuples l’ont compris et commencent à renverser la tendance”. Noubatessem Jonthan Baguyanan appelle à prendre position et à penser à un nouveau cadre de politique internationale pour l’intérêt du Tchad.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here