le prix du pain varie d’un coin à un autre

3

Africa-PressTchad. Initialement vendu à 100 FCFA dans certaines boutiques et boulangeries, parfois à 125 FCFA, à Ndjamena tout comme dans les zones environnantes, le pain, l’aliment le plus consommé par les ménages, n’a plus un prix raisonnable. Hassan, vendeur, explique que « c’est la qualité qui fait le prix ». Plusieurs boulangeries offrent les pains aux grossistes à 70 F unité, et 75 F aux revendeurs, à l’exception d’une d’entre elle à 85 F l’unité. Tous calculs faits, un bénéfice de 25 F ou 30 F est tiré à chaque unité. Si seulement le pain est vendu à 100 F, alors pour quelle raison le pain est vendu à 125 F ?

Ahmed, employé dans une boulangerie de la place, estime que certaines boulangeries qui offrent le pain à 70 f ou 75 F, vendent parfois à perte, car le sac de farine qui est généralement vendu à 17 500 F, s’écoule aujourd’hui à 21 000 FCFA. Mais si le pain est vendu à 125 F, c’est la mauvaise foi de certains grossistes ou revendeurs. Avis contesté par Mahamat, un jeune grossiste : « on offre le pain à l’unité à 85 F ou 90 F aux boutiques. Le bénéfice se situe alors entre 15 F ou 20 F, sur chaque pain, sans compter le moyen de déplacement ».

Par rapport à ces calculs, l’Association de Défenses de Droits de Consommateurs (ADC) devrait prendre ses responsabilités, afin que chaque ménage se procure du pain à juste prix. C’est qui est difficile à comprendre est qu’un pays producteur de blé n’arrive pas à mettre de la farine à la disposition des producteurs de pain. Pourtant, le Grand Moulin du Tchad a été créé pour répondre à certaines exigences du marché. Cela étant, l’Etat devrait revoir les taxes douanières appliquées sur certains produits de première nécessité, à l’exemple de la farine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here