Les gendarmes tchadiens s’édifient sur le respect des droits humains en période électorale

3
Les gendarmes tchadiens s’édifient sur le respect des droits humains en période électorale
Les gendarmes tchadiens s’édifient sur le respect des droits humains en période électorale

Africa-PressTchad. Ce mardi 06 avril 2021, le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme (HCDH) a organisé en faveur des gendarmes tchadiens, une séance de travail sur la protection des hommes en période électorale

Les travaux ont porté sur la définition de l’élection, les questions liées aux droits de l’Homme pendant les élections, le droit à la vie, l’interdiction de la torture et des peines ou traitement cruels, inhumains ou dégradants, le droit de participer à la vie publique, le droit à la liberté d’opinion et d’expression, le droit à la liberté de réunion, le droit à la liberté d’association, le droit à la liberté de circulation, l’interdiction de procéder à des arrestations et détentions arbitraires ou illégales.

La session de travail s’est tenue à la direction de la gendarmerie à N’Djamena, capitale du Tchad. Le HCDH a exhorté les forces de l’ordre aux respects des droits humains pendant la période des élections.

Un accent a été mis sur, le respect scrupuleux de l’égalité entre citoyens, l’usage de la force sauf en cas de nécessité et enfin au cas où il y’a des manifestations, la réponse de la gendarmerie doit être proportionnel aux troubles. Le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme a également invité les bénéficiaires au respect du principe de responsabilité, qui exige des rapports si l’usage des armes et de la violence ont été constatés pendant les troubles. Lequel rapport est présenté aux supérieurs hiérarchiques. Le HCDH a insisté sur le recours à la force seulement pour maintenir légalement l’ordre et cas de nécessité absolue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here