MPS, l’avertissement du général Moussa Haroun Tirgo

3

Africa-PressTchad. A travers une lettre d’information signée ce 7 juin, le gouverneur du Logone Oriental, le général de Corps d’Armées Moussa Haroun Tirgo, un membre fondateur du Mouvement patriotique du salut attire l’attention de la direction de son parti au sujet du congrès en vue pour lequel les fondateurs n’auraient pas été consultés.

Moussa Haroun Tirgo, depuis le poste frontalier de Sourou où il s’est rendu après l’accrochage avec les forces armées centrafricaines le 30 mai, écrit au Secrétaire général du MPS que c’est avec une « grande stupéfaction » qu’ils ont appris à travers une décision signée de sa première adjointe, madame Madjidian Padja Ruth, l’annonce d’un imminent congrès extraordinaire pour « redynamiser le MPS ».

« Cette décision sans consultation de nous cofondateurs de ce parti qui sommes : Daoussa Déby, Moussa Haroun Tirgo, Gamani Mouktar, Ahmat Koussou Moursal, Hamid Guerdi Moko, Colonel Djougoune Brahim et bien d’autres nous laisse perplexe », déplore le général. Il rappelle qu’ils se sont battus bec et ongles pour asseoir le Mouvement patriotique. « Prendre une décision sans nous aviser ou consulter constitue un manque de respect à notre honneur et personnalité », assène-t-il en rappelant qu’en 1991, eux les officiers ont été appelés à se retirer du parti pour incompatibilité.

Moussa Haroun Tirgo assure que « plus jamais les choses se feront comme ce fut le cas par le passé ». « Nous sommes sidérés et frustrés par rapport à ce manque de considération à notre égard. Par ailleurs, nous vous rappelons que le parti MPS n’est pas un héritage destiné à un groupe donné pour écarter les principaux pionniers qui se sont entretemps servi de cailloux comme oreillers», écrit-il.

Le gouverneur du Logone Oriental prévient le Secrétaire général du parti que si ce comportement continue, « tenez-vous bien et préparez-vous à nous dédommager ». Car, rappelle-t-il, « pour ce parti, nous avons non seulement perdu des consanguins mais aussi versé du sang ». Il insiste que sa note tient lieu d’avertissement et d’un appel au retour « au meilleur sentiment ». Faute de quoi, menace-t-il, « nous tiendrons pour seul responsable le SG du MPS et ses acolytes de tout ce qui adviendra ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here