L’ambassade américaine ne veut plus de la présence de l’opposant Succès Masra dans ses locaux

5
Tchad: L’ambassade américaine ne veut plus de la présence de l’opposant Succès Masra dans ses locaux
Tchad: L’ambassade américaine ne veut plus de la présence de l’opposant Succès Masra dans ses locaux

Africa-PressTchad. A la suite de la marche contre un sixième mandat d’Idriss Déby organisée par l’opposition et réprimée par les forces de l’ordre, l’opposant Succès Masra s’était réfugié le samedi 06 Février dernier dans les locaux de l’Ambassade américaine à N’Djamena, la capitale tchadienne. Dans un communiqué publié ce jeudi 11 février 2021, la représentation diplomatique américaine a invité le gouvernement tchadien au respect du droit des populations à manifester et a prié le leader du parti des Transformateurs à libérer le périmètre de sécurité de l’ambassade.

Succès Marsa et une dizaine de ses camarades protestataires avaient trouvé refuge dans le périmètre de sécurité de l’Ambassade des Etats-Unis au Tchad le samedi 06 Février 2021 pour obtenir des garanties de sécurité et ce, consécutivement à une marche dispersée par la police. Cette marche consistait à manifester contre un sixième mandat du Président Idriss Déby au pouvoir depuis 30 ans.

Le lundi 08 Février 2021, le président de la Commission nationale des droits l’homme a fait le déplacement de l’ambassade pour négocier la sortie de Succès Masra. Ce dernier lui a opposé une fin de non-recevoir et exigé au préalable la libération de tous ses compagnons arrêtés et inculpés après la marche.

Les autorités tchadiennes ont promis à la représentation diplomatique américaine de garantir la liberté de l’opposant à sa sortie de son périmètre de sécurité. Les Américains au nom de la neutralité, lui ont alors demandé de se retirer. Succès Masra pour sa part, tout en saluant l’action de ses hôtes américains, a déclaré ce qui suit : « Je demande officiellement au ministère de la Justice de m’arrêter, parce que j’assume l’entière responsabilité de tout ce qui aurait été causé comme actes, en l’occurrence, rien du tout. Donc ça, c’est fondamental».

Le mouvement de consensus, à l’origine de la dernière marche promet remettre la couche dans les jours à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here